POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 12 août 2015

Gabegie sur les Mistral: Les Républicains réclament une commission d'enquête

Un scandale de plus pour le quinquennat Hollande

Et si la France ne parvient pas à revendre les deux porte-hélicoptères de guerre ?

L'affaire des Mistral pourrait bien devenir l'un des dossiers embarrassants de la rentrée gouvernementale. En période de tension budgétaire, la facture finale de la rupture de contrat de livraison à la Russie de ces deux bâtiments militaires, qui restent en rade sur les quais de Saint-Nazaire, alimente nécessairement les réactions de la classe politique. Tout au moins les responsables vigilants.

A gauche, on a défendu l'accord trouvé avec Moscou pour atténuer les effets du comportement de Hollande et régler au moindre coût possible le contentieux franco-russe qui va entrer dans son 10e mois. 

Selon Claude Bartolone, invité d'i-télé ce mercredi, Manuel Valls lui aurait assuré qu' "on s'en tire bien". 
Avouant toutefois ne pas avoir le détail des chiffres, le président de l'Assemblée nationale a poursuivi sa charge contre le premier ministre estimant que la plus grande transparence "sera indispensable" dans ce dossier...

Négocié "directement" entre François Hollande et Vladimir Poutine, l'accord avec la Russie qui, selon l'Elysée, se verra remboursée d'un peu moins d'un milliard d'euros - plus de deux fois plus selon les informations du Canard enchaîné -, doit encore être ratifié par le Parlement après un passage fin août en Conseil des ministres. "J'ai eu une longue discussion avec le premier ministre et il m'a dit (...) que l'ensemble des chiffres seront annoncés et officialisés à la rentrée", a annoncé Claude Bartolone. Dans ce dossier, a-t-il polémiqué, "il est normal que le gouvernement donne la facture au centime d'euro près"

L'opposition de droite est restée vigilante au beau milieu de la torpeur estivale 

"Honte à François Hollande aux décisions diplomatiques néfastes pour la France et très coûteuses pour les Français qui doivent en payer très cher le prix !", a écrit l'eurodéputée LR Nadine Morano sur sur compte Facebook. Le journal Le Parisien réagit en étrillant l'opposition, considérant que la droite qui joue son rôle, "ne pouvait manquer l'occasion d'étriller le chef de l'Etat et le gouvernement."

Guillaume Larrivé, député LR de l'Yonne a posté sur Twitter : "L'affaire des Mistral est un mensonge d'Etat : Hollande cherche à cacher le prix colossal que devront payer les contribuables français."

Dénonçant la politique de François Hollande et de son ministre de la Défense les conduisant à
"entretenir un flou inacceptable"
Les Républicains sont bien décidés à connaître le coût de "cette décision qualifiée par beaucoup d'irresponsable, compte tenu de ses multiples conséquences"
Dans un communiqué publié ce mercredi, ils réclament "une Commission d’enquête parlementaire" afin de "vérifier les chiffres qui devraient être communiqués prochainement au Parlement."
Dans un communiqué, le Front national estime que "les révélations parues dans la presse sur le coût astronomique de la facture supportée par le contribuable dans le cadre du refus de François Hollande de livrer les navires Mistral à la Russie, d’un montant supérieur à deux milliards d’euros, sont d’une gravité sans précédent et ajoutent de l’indécence à l’ineptie de cette décision", s'indigne le parti de Marine Le Pen. En conséquence, le FN appelle à la démission du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.



La gauche extrême reste en vacances...

A EELV, Jean-Vincent Placé intrigue pour prendre la place laissée vacante au gouvernement par le ministre du "Travail", François Rebsamen, qui a préféré déclarer forfait dans la lutte contre le chômage et abandonner les chômeurs au profit des habitants de Dijon. JV. Placé au travail  Travail, c'est à voir avant de mourir... Pour l'heure, il accourt, ventre à terre...

Mais quid de Jean-Luc Mélenchon et du Parti communiste? La mise en péril des salariés du chantier naval de Saint-Nazaire les laisse-t-il indifférents?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):