POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 16 août 2015

Et maintenant des menus végétariens dans les cantines scolaires


Jégo veut rendre obligatoire un menu végétarien

Le débat sur les menus de substitution relancé par une proposition d'alternative végétarienne obligatoire dans les cantines  scolaires.

C'est  le député UDI de Seine-et-Marne Yves Jégo qui a eu cette idée. Sur BFM TV vendredi, il a déclaré vouloir déposer à la rentrée une proposition de loi pour rendre obligatoire la présence de ce type de menu. "Il faut rendre obligatoire dans les cantines scolaires en alternative aux repas servis un repas végétarien, sans viande, ni poisson", a lancé le maire de Montereau-Fault-Yonne, en Seine-et-Marne. Cela permettra aux enfants "qui pour des raisons médicales, pour des raisons éthiques, pour des raisons religieuses ne veulent pas manger de viande parce que ceci parce que cela (...) de ne pas les stigmatiser", a-t-il fait valoir. "C'est simple et cela garantit l'apport en protéines." 
Depuis, chaque matin, Jégo fait état sur Twitter du nombre de soutiens à sa proposition.
Parmi ceux-ci, un tweet à l'orthographe ambigu de l'écologiste radicale, Cécile Duflot, ancien ministre incompatible avec le gouvernement Valls:



Quand les motivations politiques s'y mettent la gauche est à son affaire. Il y voit le menu "le plus laïc de tous". Jeudi, le tribunal administratif de Dijon a qui conforte  la décision du maire de Chalon-sur-Saône de ne pas supprimer le porc des menus de substitution  dans les cantines de sa ville. Une partie de l'échiquier politique a salué dans cette décision de justice une "victoire de la laïcité", hérissant toutefois de nombreux responsables politiques.

Des menus végétariens déjà servis dans plusieurs villes 

La question des menus de substitution a ainsi été relancée avec le cas de Chalon-sur-Saône. Jeudi 13 août, estimant qu’il n’y a pas urgence à statuer dans la mesure où aucun repas contenant du porc ne sera servi avant le 15 octobre, le tribunal administratif de Dijon a rejeté le référé déposé par la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM) citant la décision du maire de supprimer les menus de substitution sans porc dans les cantines de sa ville. Fondée en 2011 par Karim Achoui, surnommé l'avocat des voyous", la LDJM -association internationale- a été rejointe par de nombreuses personnalités, tel Jacques Vergès. Suites à plusieurs condamnations, K. Achoui a été radié du barreau de Paris par un arrêt rendu par la cour d'Appel de Paris, en janvier 2011. Franco-algérien, il a récupéré sa robe d'avocat en février 2015en prêtant serment en Algérie.

A la rentrée 2015, la mairie de Chalon-sur-Saône va pouvoir servir du porc au menu de ses cantines, car "l’accès aux services de restauration scolaire de l’ensemble des usagers, y compris les enfants de confession musulmane, ne paraît pas compromis". La condition d’urgence, qui justifie la procédure en référé, "n’apparaît dès lors pas remplie", ajoute-t-il.

Yves Jégo n'est pas le premier à défendre la solution du menu végétarien.
Une proposition dans ce sens date de mars dernier. Les journalistes Aymeric Caron et Franz-Olivier Giesbert et le moine bouddhiste et écrivain Matthieu Ricard faisaient partie des signataires du texte. "L’alternative n’enlève rien aux non-végétariens, tandis que le menu unique ôte à ceux qui ne mangent pas de viande, ou qui refusent le porc, le droit d’avoir un repas équilibré, qu’ils ont payé comme les autres", si bas soit-il du fait de la solidarité nationale, expliquaient les signataires de la tribune.
 
Plusieurs villes de droite et de gauche ont déjà décidé de servir des menus sans viande dans les cantines.
C'est le cas à Lyon (PS) -renommée pour sa charcuterie- depuis 2008, ou à Pau. 

A Perpignan, la mairie Les Républicains a décidé en juin de ne plus servir de menu de substitution au porc et de proposer un menu végétarien. 
Le mois dernier, la mairie de Toulouse (LR) a aussi annoncé qu'elle proposera  un menu sans viande à la rentrée.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):