POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 22 août 2015

Tirs dans un Thalys: Cazeneuve admet finalement la tentative d'un terroriste islamiste

L'identité du suspect est confirmée: un Marocain de 26 ans signalé aux services de renseignement français -en vain-  par l'Espagne

Bernard Cazeneuve avait commencé par nier les faits de terrorisme

Mais 
le super-ministre de l'Intérieur a dû se rendre à l'évidence.
Les informations en provenance  de l'étranger ne lui permettent plus de camper sur sa ligne du déni. Il évoque maintenant la piste terroriste du bout des lèvres, insistant d'ailleurs sur l'origine, non pas franco-marocaine, mais marocaine de l'islamiste, soupçonné d'avoir voulu commettre un massacre dans un Thalys Amsterdam-Paris vendredi.
L'homme interpellé est soupçonné d'appartenir à la "mouvance islamiste radicale", a déclaré le locataire de la Place-Beauvau, ce samedi 22 août. Mais il souligne toutefois que son identité doit encore être formellement établie. Si elle l'est, il s'agit d'un ressortissant marocain de 26 ans, signalé par les autorités espagnoles aux services de renseignement français, a-t-il confirmé lors d'une déclaration devant la presse. 

Le suspect était en garde à vue samedi à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), en banlieue parisienne, siège de la sous-direction antiterroriste (SDAT) et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), où il a été transféré tôt samedi matin depuis Arras.

Un Français parmi des héros américains

Le ministre de l'Intérieur salue le courage des hommes qui sont intervenus pour maîtriser l'assaillant. Il se félicite personnellement de leur "comportement courageux, plein de bravoure". 
Mais, pour commencer, il vante particulièrement (et équitablement ?) "un voyageur français" qui est "intervenu en premier pour maîtriser l'agresseur", selon Bernard Cazeneuve, décidé à donner un rôle prépondérant à la France. Il s'agit d'un passager qui, "voulant accéder aux toilettes de la voiture 12 s'est trouvé face à un individu porteur d'un fusil d'assaut kalachnikov en bandoulière," raconte le ministre de Hollande.
La version Cazeneuve omet simplement que le manège du terroriste avait intrigué plusieurs personnes, dont deux militaires qui ont pour principal défaut d'être Américains. Or, en professionnels du maniement des armes, ils ont reconnu, en provenance des toilettes, le bruit  de culasse d'un fusil qu'on arme et ont bondi sur le terroriste à sa sortie, torse nu et équipé de neuf chargeurs de 30 balles, soit 270, capable de provoquer un véritable carnage dans le milieu clos d'un train.
La photo ci-dessous indique pourquoi Cazeneuve privilégie l'intervention héroïque du jeune Français à gauche, au détriment des deux militaires américains, à droite, dont la chemise de l'un portat pourtant des traces de sang notamment du djihadiste de retour de Syrie.

Le ministre attribue des rôles d'appoint aux militaires américains
Le voyageur préféré de Cazeneuve, 1,67m, "a tenté courageusement de le maîtriser, avant que l'agresseur ne tire plusieurs coups de feu". Interviennent alors "deux passagers américains", qui "sont parvenus à maîtriser le tireur, à l'immobiliser au sol et à écarter son armement". Que serait-il advenu de l' "audacieux" François   Français, sans l'intervention des deux 'Marines' rompus aux techniques du combat ?
Oups ! Pour les décorations, c'est déjà fait !
Reste la réception médiatisée...
"Dans la lutte, l'un des deux Américains a été blessé à coups de cutter, un des tirs atteignait un autre passager installé sur son siège." Et le ministre de préciser à nouveau qu'il est "de nationalité franco-américaine"... Leur pronostic vital "n'est fort heureusement pas engagé".

Il y a fort à parier que Hollande et Valls vont accourir au devant des micros et caméras pour décorer le vaillant petit Français. Le courage des uns compensera-t-il l'incurie des autres ?  

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):