POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 21 août 2015

J.-V. Placé, le Verts dans une colère rouge, prêt à prendre la porte d'EELV

Les écologistes se laisseront-ils prendre dans la spirale de l'échec socialiste au pouvoir ? 

Les alliances avec l'extrême gauche aux Régionales en indisposent plus d'un 
à Europe Ecologie-les Verts 
J.-V. Placé implore Hollande de le prendre
Jean-Vincent Placé l'avoue désormais haut et fort, il est "un fidèle soutien" de François Hollande, et le rapprochement d'EELV avec le Front de gauche l'irrite au plus haut point. "Tout ça va devenir ridicule et chacun va devoir choisir son camp. Moi j’ai choisi le mien, je suis un fidèle soutien du président de la République". Après la tribune - signée de 8 frondeurs - contre le rapprochement d'EELV avec le Front de gauche en vue des élections régionales, Jean-Vincent Placé enfonce le clou.

Le sénateur écolo  menace dans Le Monde de quitter EELV. 
D'après l'organe officieux du PS, il entend "pousser un coup de gueule" contre les alliances au premier tour des régionales ce vendredi aux journées d'été de son parti qui se tiennent à Villeneuve-d'Asq, dans le Nord.

Une stratégie "irresponsable"

Deux de ces alliances sont en train de se nouer avec le Front de gauche en Provence-Alpes-Côte-d'Azur et dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, des régions socialistes qui font le lit du Front national. Jean-Vincent Placé y voit une stratégie "irresponsable" qui "ouvre un boulevard au FN", assurant que si cette stratégie va à son terme il en tirera "toutes les conséquences" !
"La scission qui pouvait se produire après les régionales va arriver de façon certaine après le 12 septembre si le parti persévère", ce jour-là, les militants du Nord-Pas-de-Calais doivent se prononcer.
Les journées d'été des écologistes ont débuté jeudi sur fond de discorde concernant l'opportunité d'alliances avec le PS à moins de quatre mois des régionales. Jean-Vincent Placé, lui, a annoncé qu'il se rendrait aux journées d'été du Front démocrate écologiste et social du sécessionniste Jean-Luc Bennahmias, (vice-président en congé du MoDem), le 27 août, où il souhaite lancer un "appel à l'alliance populaire" avec les socialistes.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):