POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 24 août 2015

Hécatombe à France Télévisions

Bruno Patino quitte France Télévisions 

Le Monsieur numérique et directeur des programmes de France Télévisions, Bruno Patino, a annoncé ce matin son départ du groupe
 
Ce cadre dirigeant, membre historique de l'équipe Pflimlin, ne figurait plus sur les tablettes de la nouvelle pédégère, Delphine Ernotte, laquelle prendra officiellement  ce week-end ses fonctions d'ores et déjà flétries par l'arbitraire. 
 
Ancien directeur de la station de radio France Culture et de l'École de journalisme de Sciences-Po, Bruno Patino est remercié, malgré un bon bilan dans l'entreprise, puisqu'il est à l'origine du redressement de France 2 et des bonnes audiences de France Télévisions enregistrées ces derniers mois. Le site FranceTVInfo, lancé par Bruno Patino, peut en effet se targuer d’être le premier site d’information audiovisuelle. Toute une série d’offres spécifiques ont aussi vu le jour, notamment Culture Box. Et le groupe public a même pris l’habitude de travailler avec des start-ups.

Pas suffisant pour celle qui veut faire table rase en prenant les rênes: trop de compétence chez ses collaborateurs pourrait lui porter ombrage...
B. Patino, à gauche et R. Pfimlin, à droite
Patino est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et de l’ESSEC, titulaire d’un Master of Arts (Université Johns-Hopkins à Baltimore) et d’un doctorat de science politique, ainsi qu'ancien élève de l’INSEAD. Son diplôme de l'École centrale Paris et sa direction générale d'Orange France la prédisposent assez peu à la présidence de France Télévisions.
 
Seule la directrice des programmes de France 3 et future directrice de cette chaîne, Dana Hastier, aura donc échappé au grand coup de balai de la féministe parvenue au poste suprême par la volonté de Hollande, par l'entremise de son âme damnée, Olivier Schrameck (CSA).

Significative est aussi la décision d'Ernotte de s'adjoindre la présence de Stéphane Sitbon-Gomez 
(ci-contre au milieu, au côté de Sergio Coronado qui a fait son coming-out en juin 2012), petit-fils du journaliste Guy Sitbon (Marianne et Le Nouvel Observateur), ancien conseiller et directeur de cabinet de Cécile Duflot et ancien directeur de campagne d’Eva Joly à la peu glorieuse présidentielle de la candidate EELV, 2,30% des voix au premier tour (lien PaSiDupes). Ernotte part décidément sur d'excellentes bases...

Bruno Patino était aussi le patron de France 5 où Michel Field le remplace

A 61 ans, Michel Field a touché à tout, avec un succès mitigé, en radio sur France Culture ou Europe 1 et en télévision sur Canal+, en passant par France 2 ou TF1. Chroniqueur littéraire, animateur ou journaliste, il fut notamment présentateur de l'émission Politiquement Show sur LCI, de 2005 à 2007, avec Patrick Buisson.

Et Michel Field, c'est l'auteur de 'Impasse de la nuit' (1986, Ed.Barrault)  est 
présenté comme un livre-culte dans les milieux libertins, mais jugé scabreux par les autres. Ainsi les scènes de plein air aux Tuileries (?) où des couples exhibitionnistes apportent un stimulant aux libidos en berne de voyeurs aux braguettes ouvertes. Oh, les beaux programmes télé à venir ! Rémy Pfimlin pourrait ne plus reconnaître le service public et les mamies sursauter à l'énoncé des questions très techniques des petites têtes blondes qu'elles planteront par inadvertance devant les futurs programmes de la 5...
Quelle mouche a donc piqué Delphine Ernotte-Cunci, la nouvelle présidente de France Télévisions 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):