POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 10 août 2015

Régionales: le PS cherche un autre drôle d'oiseau pour le perchoir, en remplacement de Bartolone

Bartolone remplacé au perchoir dès la rentrée parlementaire de septembre

Valls diffère: "Je ne veux qu'il y ait de mélange d'images au cœur de la campagne",
 
déclare le président de l'Assemblée..." (tronche en biais, ci-contre)
alors que le premier ministre a déjà assumé qu'il continuera à faire campagne.

Mais la posture est plus acrobatique, voire tordue, qu'il y paraît. Claude Bartolone, président (PS) fébrile de l'Assemblée nationale, sera remplacé au perchoir par un vice-président "dès la rentrée parlementaire de septembre" pour mener campagne comme tête de liste des socialistes pour les élections régionales en Ile-de-France. "C'est l'attitude que je prendrai pour ne pas être au perchoir au moment où il y aura la télévision, pour être clair."

Le possible  successeur pourrait être une femme
David Habib serait un possible joker mais le charisme de cet ex-adjoint au maire communiste de Mourenx reste à découvrir et ce serait une occasion manquée de pousser une femme. Laurence Dumont et Sandrine Mazetier pourraient donc faire de parfaites doublures, mais les féministes devraient logiquement grincer des dents. 
Alors faut-il envisager Denis Baupin (député EELV parisien, ci-contre) qui consacrerait le retour en grâce des écologistes radicaux, mais, outre qu'il présente franchement mal, leur patronne, Emmanuelle Cosse, a décidé de se présenter face à... Bartolone et se trouve être sa concubine ! Quand ça ne veut pas, ça ne va vraiment pas. 
Restent Marc Le Fur ou Catherine Vautrin et, en termes d'ouverture, ce serait une audace inouïe  de Pépère: au bureau, sur les huit,  ils sont les deux seuls  Les Républicains !
Nous ne sommes pas à l'abri d'une crise de Mme Royal, prétendante refoulée au trône  perchoir en 2012, quand le cumulard masqué l'avait coiffée sur le poteau.

Bartolone n'est guère confiant en ses chances de réussite

Le socialiste se garde une solution de repli ! 
L'hôtel de Lassay, résidence du président de l'Assemblée,
fut celle de Madame de Montespan, 
maîtresse du roi Louis XIV 
"Je ne veux pas qu'il puisse y avoir un mélange d'images au moment où nous serons dans le coeur de la campagne", a déclaré sur Europe 1 l'altier Claude Bartolone, selon le cliché  en contre-plongée à sa gloire. 

Voyons de plus près combien est "éthique" la "conception" de l'individu
Le président de l'Assemblée a eu vite fait en effet de nuancer ses beaux sentiments, mais la ficelle est grosse: "mais je continuerai mon travail et toutes mes autres tâches de président de l'Assemblée. La loi ne le demande pas, mais c'est une conception éthique qui est la mienne, assure le 4e personnage de l'Etat socialiste.
Hôtel de Lassay: salon des Saisons

Bartolone estime d'ailleurs avoir répondu dans le détail aux "préoccupations justement mises en avant par le président du groupe UMP Christian Jacob" sur la non-utilisation des moyens de l'Etat à des fins de campagne électorale.

Une allusion aux déplacements du frénétique Valls à travers la France depuis plusieurs mois ? Claude aurait en effet préféré pantoufler encore 20 mois sous les ors du Palais Bourbon. Il aurait pu être le perdant du jeu de chaises musicales voulu par Valls pour remplacer Huchon qui a mis la région en grande précarité politique, mais c'était sans compter avec le pouvoir de nuisance de Bartolone. 
Bonjour l'ambiance ! 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):