POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 26 mai 2015

François Hollande, un "mauvais président" pour 76 % des Français, mais il se trouve bien...

Alain Juppé resterait la préférence du PS, 
donc des Français, selon un sondage Odoxa

Plus de 3 citoyens sur 4 critiquent l'action du président: Juppé serait un moindre mal...


Près de 80% (76 %) des Français répondent non (- 2 par rapport à avril) 
et 23 % (+ 2) par l'affirmative à la question "Diriez-vous que François Hollande est un bon président de la République ?" d'après le baromètre politique Odoxa de mai, publié mardi pour L'Express, la presse régionale et France Inter. 
Chez les sympathisants de gauche, 54 % le considèrent comme un bon président, contre 45 % qui pensent le contraire. Mais combien restent-ils? Et chez les sympathisants de droite, 4 % seulement le considèrent comme un bon président, et 95 % un mauvais chef de l'État. Et l'opposition remporte tous les élections depuis deux ans.

Le jugement est moins rédhibitoire pour le Premier ministre

Un majorité de Français n'en veut plus. A la question "Diriez-vous que Manuel Valls est un bon Premier ministre ?" 58 % disent que non (- 2 par rapport à avril), et 41 % oui (+ 2). 
Les sympathisants de gauche pensent à 62 % qu'il est un bon Premier ministre (contre 37 %). Chez les sympathisants de droite, 26 % le considèrent comme un bon Premier ministre contre 73 % d'un avis contraire.

La prime à l'inaction

Les Français préfèrent-ils la passivité à l'action ? Au palmarès des personnalités politiques, Alain Juppé est la personnalité préférée des Français, avec un taux d'adhésion de 41 % (+ 3), suivi de Nicolas Sarkozy (28 %, + 1) et d'Emmanuel Macron (27 %, =).
Royal, la plus populaire à gauche
Tétanisée par Manuel Valls, l'ex-concubine du président ne bouge plus une oreille.
Chez les sympathisants de gauche, Ségolène Royal arrive en tête (51 %, - 1), à égalité avec Christiane Taubira (- 3 par rapport à avril), et suivie de Najat Vallaud-Belkacem (50 %), cette dernière reculant de 4 points par rapport au mois dernier.

Sarkozy en tête des adhésions cumulées

Ce palmarès selon la proximité partisane indique toutefois que Nicolas Sarkozy est la personnalité qui suscite le plus d'adhésion parmi les sympathisants de droite (60 %, + 4), suivi d'Alain Juppé (49 %, - 1) et de Marine Le Pen (48 %, - 3).  
Enfin, sur le changement de nom de l'UMP selon la proximité partisane, 73 % des Français et 59 % des sympathisants de droite voteraient contre la nouvelle appellation envisagée, "Les Républicains", ce qui soulève le soupçon de complaisance à l'endroit de la gauche et du centre. Chez les sympathisants UMP, ils sont rigoureusement partagés entre ceux qui sont favorables à un tel changement de nom et ceux qui sont contre : 48 %. Se prononcent-ils contre le nouveau nom, Les Républicains', ou contre tout changement de nom ? Une fois de plus la presse de gauche entretient les ambiguïtés.

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 999 Français représentatif de la population, âgée de 18 ans et plus, interrogés par Internet les 21 et 22 mai.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):