POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 6 mai 2015

Julie Gayet aurait échappé à une tentative d'assassinat

Maïwenn a-t-elle voulu égorger la maîtresse du président Hollande?

Julie Gayet inspire de la haine, 
notamment à Maïwenn,
la réalisatrice récompensée à Cannes en 2011 pour "Polisse" (ci-contre à droite), un film consacré à la brigade de protection des mineurs (BPM) de Paris qui lutte contre les innombrables sévices subis par des mineurs: traque de pédophiles, appréhensions de parents soupçonnés de maltraitance, suivi d'adolescents pickpockets, fugueurs ou en dérive sexuelle, protection de mineurs sans domicile, de victimes de viol. 

Maïwenn accuse elle-même ses deux parents de maltraitance physique : selon elle, elle aurait été battue par son père vers l'âge de sept ou huit ans, puis, durant son adolescence, par sa mère - qu'elle qualifie de névrosée et d'"actrice ratée".

La maîtresse du président Hollande est à l'origine de l'hostilité de cette figure de la diversité. La fille d'une réalisatrice franco-algérienne et d'un père breton d'origine vietnamienne est en effet maltraitée dans un documentaire de Mathieu Busson et de Julie Gayet, "Cinéast(e)s", sorti en octobre 2013 les chaînes de Canal+. Cette production signée Julie Gayet fait inter­ve­nir "plus de 20 réali­sa­trices" qui se confient sur leur métier et la place des femmes dans le cinéma mais qui  balancent à l'occasion sur les façons de travailler des hommes et femmes réalisateurs. "Julie m'avait proposé de participer à son film. Poliment, j'avais répondu que je n'avais pas le temps. Puis, j'apprends dans la presse que je suis dans le docu. Elle avait pris des images ailleurs sans me demander", explique Maïwenn.

Maïwenn reconnaît que la déontologie professionnelle de Julie Gayet lui a fait "péter un boulon"


"Je l'ai appelée en lui demandant de me couper au montage, mais le film était déjà diffusé", explique-t-elle. L'ancienne épouse de Luc Besson est alors sortie de ses gonds. "C'est simple, je vais venir t'égorger de mes propres mains si tu ne vires pas ma séquence", a-t-elle lancé à Julie Gayet.

Julie Gayet se dit traumatisée 
Cette menace de mort aurait porté ses fruits. Après l’in­ter­ven­tion de son avocate, Maïwenn dispa­rais­sait de Cinéast(e)s, sa réali­sa­trice se déclara trau­ma­tisée. 
L'avocate de la maîtresse présidentielle plaide que sa cliente  Julie Gayet est perturbée. Maïwenn fait valoir qu'elle ne voulait pas être associée contre sa volonté à un documentaire qui "fait du tort aux femmes" à ses yeux.

L'idylle Gayet-Hollande date de fin 2011
Cette liaison a-t-elle provoqué une jalousie féminine ?  Maïwenn a pu vouloir régler ses comptes avec sa rivale quand, en mars 2013, elle signa une pétition de 1.600 personnalités du cinéma français contre François Hollande, Michel Sapin, son ministre du Travail, et Aurélie Filipetti, ministre de la Culture, suite à
la décision de Michou-la-chaussette-rose de valider la convention collective signée par la CGT et quatre grands groupes: Pathé de Jérôme Seydoux Fornier de Clausonne (grand-père de l'actrice Léa Seydoux), Gaumont (dirigé par Nicolas Seydoux, grand-oncle Léa Seydoux, fille d'Henri Seydoux (président de la société Parrot dédiée à la haute technologie pour les smartphones et tablettes), UGC et MK2, réseau de complexes cinématographiques dirigé par Martin Karmitz (marié à la psychanalyste Caroline Eliacheff, épouse de Robert Hossein et fille d'un producteur de cinéma et de la journaliste Françoise Giroud), pour que les techniciens soient mieux payés et qu'un nombre minimum de postes soient imposés pour chaque tournage.

Si les deux furies ont besoin d'une bonne psycho-thérapie, et nous, à l'issue du démêlage de cet écheveau de type noeud de vipères ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):