POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 25 mai 2015

Presse "indépendante" ? Le directeur de Libération, nègre de Hollande ?

Laurent Joffrin aiderait Hollande à écrire ses discours ! 

Le directeur de la publication de Libération Laurent Joffrin a-t-il aidé François Hollande à rédiger des discours? 

C'est ce que révèle le Journal du Dimanche. 
Dans son édition du 24 mai, le journal dominical écrit que le chef de l'Etat "a bénéficié du concours de plusieurs plumes" pour peaufiner le discours qu'il tiendra au Panthéon la semaine prochaine, dont celle de Laurent Joffrin. 

Celui-ci aurait déjà été "mis à contribution sur d'autres discours, notamment celui du Bourget". Une information largement commentée sur les réseaux sociaux. Selon L'Express, une source à Libération indique que la rédaction du quotidien est "remontée" après la publication de cette information "plausible".

Laurent Joffrin nie auprès de L'Express

"C'est tout faux. Je prépare bel et bien des papiers sur Jean Zay et Pierre Brossolette. Mais c'est pour Libération !"

"Hollande et moi, on se connaît bien, on était à Sciences-Po ensemble. Mais cela ne fait pas de moi quelqu'un qui lui écrit ses discours," assure Laurent Mouchard-Joffrin (né en 1952):

Le mensonge est aussi énorme que le déni est faible...
Hollande, promotion 69 (SP, Service Public) et Joffrin,  promotion 74 (EF, Eco-Finance).

N.b. Son diplôme est-il valide ? Il  est attribué à Joffrin Laurent. Or, ce patronyme est celui de sa ... mère!

Même pas une petite grosse colère et des insultes? Il n'est pas aussi une plume de Valls?
Mercredi, François Hollande rendra hommage à Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay, sur la place du Panthéon. Il lira les mots de Lolo Joffrin qui travaille sur le même sujet...


1 commentaire :

  1. Le choix du 27 mai, date anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance (CNR), par un politicien dont l'action (?) politique est à l'opposé des valeurs communistes des principaux membres du CNR, à l'origine, après la guerre, de la sécurité sociale, et de la nationalisation de l'énergie (EDF), des banques (Crédit Lyonnais, Société Générale), des assurances (AGF), est une récupération politique à la limite de l'obcène...mais devant laquelle les média ploutocratiques se pâment d'admiration.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):