POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 24 mai 2015

Sondage: impopularité figée de Hollande, en chute pour l'irascible Valls

Aucun moment n'est le plus favorable pour faire monter les sondages de popularité de Hollande

L'Elysée avait donné le signal

La presse avait chauffé l'opinion en vantant les cinq jours de tournée électorale du Président à la Caraïbe, sa rencontre "historique" avec la momie de Cuba et la vente de quelques avions de combat Rafale de Dassault, à la faveur des tensions entre Sunnites et Chiites au bord de la guerre. Il avait mis toutes les chances de son côté pour inverser sa courbe de popularité, mais le locataire de l'Elysée n'a toujours pas compris que les Français réclament des emplois et du pouvoir d'achat désespérément.   

En posant leurs questions au moment le plus favorable possible, les sondeurs ne s'attendaient pas à une telle indifférence des Français à ses efforts pour se faire mousser à l'étranger.   Le Mali où nos troupes s'enlisent, le chômage qui ne cesse de grossir et les brutalités de son premier ministres inquiètent la population et les coups médiatiques leur en touche une sans bouger l'autre, expliquerait Chirac. 

La cote de popularité de François Hollande reste inchangée à 21% 
Le président de la République reste à son niveau le plus bas de l'annéemesuré à 35% en septembre et décembre, huit points en dessous de son pic de janvier après les attentats de djihadistes français contre les provocateurs de Charlie Hebdo et contre des innocents de la supérette Hyper Cacher, et huit points au-dessus de son plancher historique de 13% atteint en septembre et novembre 2014.
"A travers les propos des sondés, que nous recueillons, on constate une impopularité mâtinée d'indifférence. On ne voit pas dans ce baromètre d'éléments de nature à envisager une remontée", explique Frédéric Dabi, le directeur à l'Ifop.

François Hollande est majoritaire uniquement chez les sympathisants socialistes, avec 58% de ­satisfaits. C'est du 60% parmi les godillots socialistes de l'Assemblée. 

Le volume sonore de Manuel Valls commence à saturer

Le Premier ministre se rapproche pour sa part de son plus bas niveau.
Manuel Valls perd trois points à 37% dans la dernière livraison du baromètre Ifop pour le Journal du dimanche.
mesuré à 35% en septembre et décembre, et se situe à 16 points au-dessous de son pic de janvier.
"Son recul ce mois-ci est lié à son passage en force sur la réforme du collège. Il y avait eu une situation similaire en avril après l'utilisation de l'article 49-3 de la Constitution pour la loi Macron", relève Frédéric Dabi.

L'enquête a été menée entre les 14 et 23 mai auprès d'un échantillon de 1.961 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):