POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 31 mai 2015

La consommation des ménages a presque stagné en avril

Après une forte baisse, un frémissement à la hausse...

Tous les indicateurs seraient passés au beau. Et pourtant...

Après une forte baisse au mois de mars, la consommation des ménages n'a que très légèrement progressé en avril, de 0,1% sur... un an.

Contre le dénigrement, l'INSEE compare avec le pire: la consommation des ménages français en biens a très légèrement augmenté (+0,1%) en avril après avoir chuté de 0,7% en mars, a annoncé l'Institut national de la statistique et des études économiques, lié à ... Bercy: c'est une direction générale du ministère de l'Economie. 
La baisse observée en mars, liée à une chute des dépenses d'énergie, a été révisée à la hausse, passant de 0,6% à 0,7%, positive l'INSEE. A noter que cette statistique ne prend en compte que la consommation de biens et pas celles de services.

Stabilité des achats automobiles

En avril, les achats de biens durables se sont "repliés" (-0,4% après +1% en mars: en clair, "ils se sont fait la malle"), avec un recul des achats en équipement de logement et une stabilité des achats d'automobiles. Les achats de textile, habillement et cuir se sont redressés en avril (+1,3%), après leur net repli de mars (-5,1%). Les dépenses en autres biens fabriqués ont légèrement baissé (-0,2%), notamment en parfumerie, a précisé l'Insee.

La consommation de produits alimentaires est restée dynamique (+0,4% après +0,5% en mars). Quant à la consommation énergétique des ménages, elle a légèrement diminué (-0,3%) après une forte baisse en mars (-3,3%). L'Insee a précisé qu'"une hausse de la consommation de carburants est en effet presque entièrement compensée par un recul des dépenses de gaz et d'électricité". 
Le printemps est arrivé, mais Météo-France ne l'a pas dit à l'Insee...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):