POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 13 juin 2015

Hollande est allé se faire siffler au Mans pour les 24 heures

Hollande conspué aux 24 Heures du Mans

Un président de la République en campagne n'était plus venu aux 24 Heures du Mans depuis 1972

François Hollande risque de ne pas y revenir avant la fin de son mandat. Accompagné par le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, élu local et ministre de l'Agriculture, le chef de l'Etat a été accueilli vers 11h30 sous un grand soleil par Jean Todt (ci-contre à droite), le président de la Fédération internationale automobile (FIA), et Pierre Fillon, président de l'Automobile club de l'Ouest (ACO), organisateur de la course, ophtalmologue de profession, également frère de l'ancien premier ministre.

François Hollande a été hué par  la foule présente des gradins quand le speaker annonça la présence du président de la République sur le circuit, alors qu'il était en train de remonter la ligne droite des stands.

VOIR et ENTENDRE Hollande parler de lui à la 3e personne et assurer que sa présence est "une belle reconnaissance" d'un événement mondial: 

 

A noter comment Le Figaro assure le service minimum...



Hollande nie que ses onze déplacements en sept jours sont dédiés à sa tentative de ré-élection


"C'est pas la saison, il n'y a pas de campagne qui soit prévue"
, avait affirmé plus tôt ce samedi François Hollande se défendant de toute pré-campagne présidentielle alors qu'il multiplie les déplacements, en France comme à l'étranger, depuis plusieurs semaines. "Il n'y a pas d'accélération par rapport à une échéance, ça n'a pas de sens", avait déjà assuré vendredi le président de la République à Angers, à mi-chemin d'une journée-marathon, entamée à Nantes au Congrès de la Mutualité française et qu'il devait achever au Musée d'art contemporain du Val-de-Marne, à Vitry-sur-Seine.


Hollande n'a guère quitté ses Falcon
Le président était au sommet du G7 lundi en Bavière, a fait une visite à Tulle mardi pour son hommage rituel aux 99 personnes pendues par les SS le 9 juin 1944, mercredi à Bruxelles pour le sommet européen UE-Amérique latine, est intervenu à l'Organisation internationale du travail jeudi à Genève, avant de passer vendredi à Nantes pour le congrès de la mutualité, puis à Angers où il a inauguré la Cité de l'objet connecté et à Vitry-sur-Seine afin d'inaugurer l'exposition sur "les passagers du Grand Paris Express", ce super-métro qui roulera un jour autour de la capitale.
Samedi 13 juin sera une journée sportive, avec le départ des 24 heures du Mans et la finale du Top 14 au Stade de France à Paris. Après le salon Vinexpo à Bordeaux dimanche où il croisera le maire de la ville, Alain Juppé, puis le salon aéronautique du Bourget lundi, François Hollande s'envolera pour Alger, pour y rencontrer le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Valls interpellé sur l'insécurité à Mayotte

Sécurité, immigration, éducation et développement: Manuel Valls a fait de son côté plusieurs annonces à Mayotte. Du chef-lieu de l'île aux parfums, à Chirongi (Sud), Coconi (centre), partout le Premier ministre, accompagné de Najat Vallaud-Belkacem (Education) et George Pau-Langevin (Outre-mer), a été reçu par des foules de femmes en salouva entonnant des chants traditionnels, dansant au rythme des biwis (bâtons de bambou), et le ceignant de colliers de jasmin.

Interpellé par le président du Conseil départemental Soibahadine Ibrahim Ramadani sur l'insécurité qui "pourrit" la vie des habitants, celui qui fut ministre de l'Intérieur a annoncé l'arrivée en août à Mayotte d'un peloton de gendarmerie supplémentaire (16 hommes) pour faire face à ce "fléau", notant "le niveau inquiétant de la délinquance".

"Mayotte, c'est pleinement la France et la France est pleinement Mayotte"
Quant à l'immigration clandestine, qui "fragilise la cohésion de l'île" - près de 80.000 migrants illégaux seraient sur l'île, qui compte officiellement 212.000 habitants - , Manuel Valls a reconnu que, depuis Anjouan (Comores), "les départs de kwassa-kwassa ne cessent pas en dépit des moyens que nous avons déployés (radars, moyens nautiques, effectifs)". Un renforcement de 44 agents pour la police aux frontières  a été annoncé  en vue de l'ouverture d'un nouveau centre de rétention en septembre.
"Mayotte c'est pleinement la France et la France est pleinement Mayotte": il a dès ses premières déclarations affirmé l'appartenance du jeune département à la République française et "ancré" encore plus ce DOM via deux documents. D'abord un contrat de plan Etat Région (CPER) pour 2015-2020 a été signé pour permettre d'injecter 378 millions d'euros à Mayotte. "L'Etat y apporte sa plus forte contribution de France, rapportée au nombre d'habitants", soit 880 euros par Mahorais et cinq fois plus que dans le reste du pays, a insisté Manuel Valls.
Ensuite, le document stratégique Mayotte 2025, annoncé l'an dernier lors de la venue du président Hollande, a été signé. Il engage l'Etat et les élus sur une vision partagée du développement économique, de cohésion sociale, de santé, et d'éducation.

Des accusations de confusion des genres, voire de  campagne électorale en vue de 2017
Les conseillers de Hollande et Valls rétorquent que ces déplacements auraient pour but d'"expliquer aux Français le sens de l'action présidentielle". François Hollande, constamment devancé par son Premier ministre Manuel Valls dans les sondages, cherche à gagner des points et se met en tête de "labourer" la France. Le président veut passer pour "tout-terrain" et réclame des bains de foule. Mais récolte des sifflets !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):