POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 26 juin 2015

Attentat djihadiste en Isère: décapitation d'un homme et plusieurs blessés

La technique opératoire oriente les enquêteurs

Une personne est morte et plusieurs autres ont été blessées dans un attentat commis ce matin


Selon les informations du Monde, il s'agit en réalité d'une photo ancienne, d'un djihadiste albanais tué en Syrie en août 2014.
Cet attentat a visé des travailleurs sur leur lieu de travail,  peu après 11h00 dans une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier, une usine d'air liquide - pourtant classée Seveso donc à risques - dans le nord de l'Isère, cinq mois après les attentats djihadistes de janvier, la France de nouveau touchée par un attentat.

L'auteur présumé de l'attentat est entré dans l'usine un drapeau islamiste à la main et il a fait sauter plusieurs bonbonnes de gaz, a ajouté cette source. Un corps décapité a été retrouvé à proximité de l'usine.

Fil des événements à rebours:

12:16 - Le président François Hollande va réunir ce vendredi à 15h00 un Conseil de défense après l'attentat commis en Isère, a annoncé le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en écourtant une visite sur un site industriel, à Bordes, dans les Pyrénées-Atlantiques.

12:13 - "Face à la folie meurtrière, colère et dégoût. (...) Ne laissons pas gagner la haine", écrit dans un tweet Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV. "La menace terroriste est maximum. L'attentat en Isère nous le rappelle, hélas! L'État doit tout mettre en œuvre pour protéger ses citoyens", réagit dans un tweet Alain Juppé, maire LR de Bordeaux.

12:12 - La présidente du Front national Marine Le Pen "demande que des mesures fermes et fortes soient prises immédiatement pour terrasser l'islamisme". "Les marches, les slogans et la communication émotionnelle doivent enfin laisser la place à l'action. Rien n'a été fait depuis des années contre le fondamentalisme islamiste".

12:08 - François Hollande, actuellement à Bruxelles, sera de retour "en tout début d'après-midi" à Paris, annonce l'Elysée.

12:08 - L'enquête a été confiée à la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Elle a été ouverte des chefs d'assassinat et tentative d'assassinats, destruction et dégradation par l'effet d'une substance explosive, le tout en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. Dernier chef, celui d'association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes.
Le site d'Air Products, à Saint-Quentin-Fallavier (isère), a été visé par un attentat ce vendredi matin.

11:59 - "Le corps décapité d'une personne a été retrouvé à proximité de l'usine mais on ne sait pas encore si le corps a été transporté sur place ou pas", selon une source porche du dossier. Un des auteurs de l'attentat est entré dans l'usine Air Products, classée Seveso (site sensible), un drapeau islamiste à la main et y a fait sauter plusieurs bonbonnes de gaz. Selon le Dauphiné libéré, l'attaque s'est produite vers 10H00.

11:58 - L'homme soupçonné d'avoir participé à cette attaque, arrêté par les gendarmes, est connu de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Des recherches sont en cours pour vérifier s'il était ou non accompagné d'un complice. "Selon les premiers éléments de l'enquête, un ou plusieurs individus, à bord d'un véhicule, ont foncé sur l'usine. Une explosion s'est alors produite", a dit une autre source proche du dossier.

11:48 - Selon le site du Dauphiné Libéré, qui a révélé l'information, des techniciens en identifications criminelles de la gendarmerie de Grenoble sont arrivés sur place vers 11H00. Les différents lieux de l'attaque ont été "gelés". Selon une source proche de l'enquête, qui s'est confiée au journal, d'autres attentats ne seraient pas exclus. Un très important dispositif de gendarmerie est déployé sur le site. Les employés de la société Air Products, très choqués car certains ont été témoins de l'attaque, vont être accueillis dans une salle polyvalente de la commune voisine de la Verpillière.

11:48 - Le parquet antiterroriste se saisit de l'enquête sur l'attentat.

11:48 - François Bernard Huyghe, spécialiste des questions terroristes à l'IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques), affirme sur BFM TV: "doctrinalement", cet attentat pourrait être lié aux jihadistes: "Si vous ne pouvez pas vous battre en Syrie, faites des attentats chez vous" est une recommandantion de l'EI, comme "s'attaquer à des installations énergétiques".

 "La décapitation est dans la logique djihadiste", rappelle-t-il aussi.

11:44 - L'auteur présumé de cet attentat a été interpellé par les gendarmes et était connu des services de renseignements. Des recherches sont en cours pour vérifier s'il n'était pas accompagné d'un complice.

11:43 - La tête de l'homme, retrouvée décapitée, était accrochée à un grillage extérieur et recouverte d'inscriptions en arabe, a-t-on appris de source proche du dossier.

11:38 - Le Premier ministre Manuel Valls a donné l'ordre aux préfets de "mobiliser immédiatement" les forces de l'ordre pour assurer "une vigilance renforcée" sur "tous les sites sensibles" en Rhône-Alpes, a déclaré à l'AFP l'entourage du Premier ministre. Actuellement en Amérique du sud, il a demandé au ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, de se rendre sur les lieux de l'attentat.

11:34 - LA TETE DECAPITEE ET RECOUVERTE D'INSCRIPTIONS EN ARABE ETAIT ACCROCHEE A UN GRILLAGE

11:30 - Un premier bilan fait état d'un mort, retrouvé décapité sur place, et de deux blessés légers, selon une source proche de l'enquête.

11:27 - Patrice, témoin employé d'une entreprise voisine, déclare sur BFM TV, qu'une forte explosion a été entendue et que des barrages de gendarmerie ont été dressés dans le secteur.

11:22 - "Selon les premiers éléments de l'enquête, un ou plusieurs individus, à bord d'un véhicule, ont foncé sur l'usine. Une explosion s'est alors produit", selon une source proche du dossier. "Le corps décapité d'une personne a été retrouvé à proximité de l'usine mais on ne sait pas encore si le corps a été transporté sur place ou pas", a ajouté cette source, évoquant aussi "un drapeau avec des inscriptions en arabe retrouvé sur place". Un des auteurs de l'attentat est entré dans l'usine Air Products un drapeau islamiste à la main et y a fait sauter plusieurs bonbonnes de gaz. Selon le Dauphiné Libéré, l'attaque s'est produite vers 10H00.

11:21 - Arrestation d'un trentenaire soupçonné d'être l'auteur de l'attentat

11:15 - La députée PS de l'Isère Joëlle Huillier affirme sur BFM TV qu'un homme a déjà été interpellé peu après l'attaque par la gendarmerie et qu'un interrogatoire est en cours. Il pourrait s'agir d'un dénommé Yacine Salhi.
Selon, la députée, l'attaque s'est produite dans une usine, se trouvant dans une immense zone logistique, la plus grande de France, peut-être même d'Europe, à 25 ou 30 kilomètres au sud-est de Lyon.

11:15 - Selon des premiers témoignages cités par des chaînes d'information françaises, un homme a forcé un barrage à l'entrée de l'usine de produits chimiques dans la localité.

11:12 - Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, en déplacement dans le Rhône voisin, se rend immédiatement sur place, indique son entourage.




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):