POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 25 juin 2015

Chômage : nouvelle hausse forte de 0,5% en mai

La courbe du chômage ne faiblit toujours pas

Le nombre des demandeurs d'emploi (catégorie A) a encore progressé de 0,5%soit 16.200 chômeurs de plus au mois de mai. 

Leur nombre atteint le record de 3.552.200 dans la seule métropole. Mais le ministère du Travail raconte que cette hausse serait en grande partie due à des... difficultés rencontrées pour "actualiser" la situation des chômeurs ce mois-ci.

Après la très forte hausse du nombre des demandeurs d'emploi en avril (26.200 soit, 0,7%), la progression ne faiblit pas en mai avec 16.200 demandeurs d'emploi supplémentaires en catégorie "A" en France métropolitaine", soit une hausse de 0,5%. Ils sont maintenant 3.811.200, en comptant les Dom.
 
Si, cette fois, on n'exclut pas les catégories "B et C", le nombre des demandeurs d'emploi progresse de ... 1,3% en France métropolitaine (+ 69.000) pour atteindre 5.414.200 et même 5.717.900 en incluant les DOM. Un record absolu.

Des difficultés administratives

Mais, fait très rare, le ministère du Travail a lancé un avertissement pour expliquer cette progression. En voici le texte.
"Au mois de mai 2015, constatant que le nombre de demandeurs d'emploi ayant actualisé leur situation à la suite de la relance habituelle était sensiblement plus faible que d'ordinaire, Pôle emploi a procédé à deux relances supplémentaires.
Ces particularités de la période d'actualisation de mai 2015 ont contribué à la baisse inhabituellement forte des sorties de catégories A, B, C pour défaut d'actualisation (qui atteint 160 600 en mai 2015) et, par conséquent, à la hausse du nombre de
demandeurs d'emploi en catégories A, B, C enregistrées ce mois-ci. Par comparaison avec les évolutions passées, on estime que cet impact serait en mai 2015 de l'ordre de 28.000 à 38.000 sur le nombre de sorties de catégories A, B, C pour défaut d'actualisation"
En d'autres termes, les services de Pôle emploi ont eu des difficultés à connaître la situation des demandeurs d'emploi. 

Ils on donc fait deux relances, ce qui a conduit les demandeurs d'emploi a bien actualiser leur situation. Davantage que les mois ordinaires... Résultat, les services de Pôle emploi ont moins que d'habitude procédé à des "sorties de catégories" pour défaut d'actualisation. Les demandeurs d'emploi seraient donc restés inscrits dans leur catégorie en plus grand nombre qu'un mois ordinaire. C'est particulièrement vrai pour les catégories "B et C", celles où les demandeurs d'emploi ont exercé une activité réduite. Ce serait pour cette raison abracadabrantesque que le nombre des chômeurs inscrits dans ces catégories progresse fortement.

Ainsi, en l'absence de ces particularités de mai 2015, selon le ministre du Travail et si ma tante François Rebsamen en avait, la hausse du nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C en mai 2015 aurait été de l'ordre de 32.000 à 42 000, contre 69.600 observés et celle du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A de l'ordre de 7.000 à 10. 000, contre +16. 200 observés. Il n'en reste pas moins vrai que, fait exceptionnel ou pas, que la courbe mensuelle du chômage continue de progresser... Et toutes les catégories d'âge sont concernées, y compris les jeunes, priorité du président.

Le mieux reste évidemment à venir, à la fin de l'année, à moins que...

Cependant, les pronostics de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l'UNEDIC (assurance chômage) prévoient un "léger reflux du chômage" dans la seconde partie de l'année. Si jamais il est sensible...
VOIR et ENTENDRE Julien Dray dire "son sentiment" que "le tournant va avoir lieu à l'été", "sauf accidents internationaux graves" (au pluriel !)...
           
           
               
                    Chômage : 'Le tournant va avoir lieu à l'été', prédit Julien Dray sur wat.tv                
                   

A l'inverse, l'Institut national de la statistique (INSEE) - qui se réfère à une autre façon de comptabiliser le nombre des demandeurs d'emploi - estime qu'
il se stabilisera au niveau élevé de 10,1% en métropole fin 2015, proche du record de 10,4% atteint en 1997.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):