POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 24 juin 2015

Elections: faut-il interdire les candidatures de septuagénaires ?

Juppé, le favori de la gauche, est-il trop vieux?

L
'électeur doit-il être privé de la liberté de choix ?

Fabius et Juppé: Hollande et Valls 
veulent les abandonner au bord de la route
Faut-il qu'un règlement décide de l'aptitude d'un candidat ? Il est dans le même temps question du droit de vote à 16 ans, alors que le Sénat a porté de 15 à 18 ans l'âge minimum légal du mariage des femmes et qu'une mère porteuse n'est jamais trop vieille. Il apparaît donc clairement que la majorité socialiste tient absolument à légiférer en tous sens en sorte de marquer pour longtemps le quinquennat de Hollande !

Liberté de vote: ils veulent décréter qui est apte à un mandat électoral, ou non !
La méthode sournoise du rapport fonctionne à plein. L'exécutif n'assume aucune de ses volonté: de crainte de se faire refouler, il désigne des hommes et des femmes à lui pour réaliser une pseudo étude qui abonde dans son sens. Ce rapport est intitulé "Reconnaître, valoriser, encourager l'engagement des jeunes", mais aurait pu être titré ""Rejeter, dévaluer, dénigrer l'engagement des aînés." Concocté sur mesures par le laboratoire d'idées France Stratégies, il estime "urgent de donner aux jeunes les moyens de prendre la place qui leur revient de droit". Alain Juppé, 70 ans en août, y voit-il une intention malveillante ?

Thévenoud (41 ans) et Guedj (43 ans), 
jeunes élus PS exemplaires en séance
Après la parité hommes-femmes imposée, la discrimination par l'âge. Elle formule 25 propositions pour son objectif, parmi lesquelles celle de restreindre l'accès à un mandat politique à 70 ans. Seraient alors concernés les mandats électoraux, parlementaires et même locaux. Remis ce jour au ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kranner, le rapport lance un débat qui promet d'être mouvementé. 

Or, ce labo administrativement appelé 'Commissariat général à la stratégie et à la prospective', est une institution créée en 2013 et rattachée au... Premier ministre. Dominique Strauss-Kahn serait-il visé par les snipers de Matignon, dont Jean Pisani-Ferry qui a resurgi sur les chaînes de télévisions, comme expert, sans indication de sa fonction de... Commissaire général de ce "comité Théodule" ? Il est aussi président du comité de suivi du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) par le gouvernement... Il est probablement compétent, mais son ADN en fait surtout un dévoué serviteur de l'Etat, puisqu'arrière-petit-neveu de Jules Ferry. A 65 ans, il ne prétend néanmoins plus à une encore longue carrière, à moins que les hauts fonctionnaires puissent continuer de compter, quant à eux, sur des reports de retraite au-delà de 70 ans... sans que soit mise en doute la jouissance de toutes leurs facultés. 
A noter qu'on est déjà éligible au Sénat à partir de 24 ans, mais si Valls arrivait à ses fins, puisque le mandat est de six ans, on ne pourrait plus faire acte de primo-candidature au-delà de 64 ans.

"La question mérite d'être posée", selon ces experts, après Valls
Les politiques n'ont pas manqué de réagir à cette proposition d'abandon en cours de vie. 
Pour René Dosière, député PS de 74 ans, l'impossibilité de se présenter aux élections législatives après 70 ans pose un sérieux problème. Il s'appuie sur l'histoire pour appuyer son argumentation et rappelle que le général de Gaulle ne serait jamais revenu au pouvoir si cette mesure avait existé. De même, François Mitterrand n'aurait jamais fait de second mandat avec une telle réglementation.
D'autres, tel Jean Glavany (66 ans), ancien ministre et simple député PS, estime que c'est "un moyen d'encourager la transmission".
Le député PS François Loncle, âgé de 73 ans, a assuré qu'il se trouve "plus en forme que beaucoup de ses collègues de la cinquantaine". "Je travaille plus que beaucoup d'entre eux", a-t-il lancé. Pensait-il aux joueurs de Scrabble de l'hémicycle, les Thomas Thévenoud et Jérôme Guedj (ci-dessous). 

Selon Yannick Moreau, 69 ans, il faut "du sang neuf en politique", rappelant que "227 sénateurs ont plus de 60 ans". Même pas le droit de prendre la retraite à 67 ans ! Or, la dame est une proche du pouvoir: nommée présidente du Conseil d'orientation des retraites (COR) par Lionel Jospin en 2000, Jean-Marc Ayrault, le premier ministre, lui a commandé en 2013... un rapport sur nos retraites.

Moralisation et transparence de la vie publique
avec la bienveillante compréhension 
de Bruno Le Roux
Luc Carvounas, 44 ans, ancien militant associatif, sans profession connue mais directeur de campagne de... Manuel Valls aux primaires socialistes, n'a pas manqué de jouer la carte de la provocation en tweetant que "70 ans max ? c'est encore trop". Cette mesure peut toujours être débattue au sein de chaque parti et se régler en interne. En attendant, Martine Aubry - 65 ans - en a frisé l'apoplexie...

Mais certains de ses collègues, comme le député Républicains Bernard Debré y voient, lui, "un déni de démocratie." 
Dominique Reynié, 55 ans, candidat aux régionales pour Les Républicains, a quant à lui jugé que "c'est à l'électeur de trancher cela"

Faut-il par ailleurs écarter du gouvernement les ministres sans aucune assise électorale - tels Emmanuel Macron ou Fleur Pellerin - et les apparatchiks - - qui ont contourné tous les niveaux de scrutin populaire ?

Et si la carte d'électeur était retirée aux Français de plus de 70 ans ?...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):