POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 4 février 2012

L'ex-candidate Ségolène Royal fait du chantage à l'actuel candidat Hollande

Hollande, un goujat qui lui manque de respect



L'enfariné et l'entartée...









...auraient tout pour s'entendre




Ségolène exécutera-t-elle sa menace ?


La Présidente du Poitou Charentes fait chanter Hollande
Elle laisse en effet entendre qu'elle pourrait soutenir un autre candidat que François Hollande si on continue à la tenir à l'écart de la campagne socialiste.

Ségolène Royal tient à le faire savoir: elle est une dirigeante socialiste qui a compté, et qui comptera. Car, même si elle travaille pour la victoire de François Hollande, elle a du mal à accepter que le candidat, père de ses quatre enfants, la zappe ostensiblement en public.


Mortifiée par sa mise au placard

Elle estime qu'au Bourget, elle n'a pas eu droit aux égards dus à son rang...
Il est vrai qu'elle n'est pas apparue une seule fois dans le film retraçant le parcours de son ex-compagnon, jusqu'en 2002, et où elle n'a pas été citée à la tribune.
Femme bafouée
La pilule a du mal à passer, alors qu'elle a été la candidate du Parti socialiste à la dernière élection présidentielle. "Ce fut une épreuve, déclare-t-elle. Après l’appel de l’entre-deux-tours de la primaire, il faut avancer, mais il ne faut pas nier l’Histoire. Je veux être respectée. Même si François est haut dans les sondages, j’apporte des voix. Si demain je soutenais Mélenchon ou Bayrou, ça aurait un poids."
La quinqua en a pris.
L'amère Royal serait-elle en train de menacer Hollande et le PS de soutenir un autre candidat ?
Selon le JDD, à qui elle a accordé ces propos de femme humiliée, elle tempère bien vite, et sait bien qu'elle ne le fera jamais: "Les choses vont s’arranger, je suis loyale mais pas inutile dans le décor politique".

Les Français ont d'autres chats à fouetter que la crise d'amour propre de la coquecigrue du marais poitevin qui apparaît très subalterne, voire indécente, au regard de leurs problèmes de fins de mois en période de crise internationale sévère.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):