POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 2 février 2012

Hollande enfariné: Christian Prouteau dénonce les improvisations socialistes

Une faille de la sécurité chez les adeptes d'une politique de prévention?



Les 'amazones' de la garde rapprochée de khadafi
sont libres pour Hollande




L'amateurisme du PS mis au jour

L'ancien patron du GIGN, a estimé jeudi que l'"incident" dont a été victime la veille François Hollande, "aspergé" de farine par une faible femme de plus de 46 ans qu'à plusieurs ses gardes du corps n'ont pu contenir, démontre "l'improvisation totale de la protection autour des personnalités", selon Christian Prouteau, nommé préfet hors cadre par décret en décembre 1993, pour services rendus à Tonton Mitterrand. Ainsi va l'endettement public, avec des nominations de préfets fantômes...

"Le fait d'avoir jeté de la farine n'est pas grave mais cette femme aurait pu jeter autre chose", a déclaré Christian Prouteau. "Cet incident est la mise en évidence d'une improvisation totale de la protection autour des personnalités. Il ne suffit pas de mettre des gros bras en costume avec des Ray Ban et une oreillette", ironise le sulfureux père du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) en 1982. C'est d'ailleurs à ce moment que l'affaire des Irlandais de Vincennes éclate et que l'attention est attirée sur lui et ses relations avec Paul Barril, qui avait dirigé l'opération.

VOIR et ENTENDRE la scène de pâtisserie:


Le premier cercle de la protection de Hollande n'a pas été capable d'empêcher cette femme de monter sur l'estrade et l'interpellation aurait dû se faire dans les quelques mètres avant l'estrade", a-t-il ajouté.

En 2005, Prouteau a été condamné à une peine de huit mois de prison avec sursis et au versement d'une amende de 5 000 euros dans le cadre de
l'affaire des écoutes de l'Elysée.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):