POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 8 février 2012

Césaire (bien) Aimé, sors de ce corps de Letchimy!

Les socialistes en quête d'identité résuscitent le poète martiniquais

Quand la négritude et les nègres étaient "politiquement corrects"

Les termes et la réalité raciale correspondants étaient revendiqués
Il fut un temps que les descendants de Senghor et Césaire ont occulté.
La négritude est un courant littéraire et politique, créé après la Seconde Guerre mondiale, initié par des écrivains noirs francophones, dont le martiniquais Aimé Césaire et le Sénégalais Léopold Sédar Senghor, suivis d'autres. Lié à l'anticolonialisme, le mouvement influença par la suite nombre de personnes proches du Black nationalism, s'étendant bien au-delà de l'espace francophone.
Ce mouvement regroupe une série d'idéologies affirmant l'unité fondamentale des populations africaines ou d'origine africaine et a trouvé ses expressions dominantes en Afrique et dans les deux Amériques, et notamment aux États-Unis, où son histoire se confond avec celle de l'UNIA de Marcus Garvey et du Black Panther Party dont les figures emblématiques sont Stokely Carmichael, Eldridge Cleaver, Malcolm X ou même Agela Davis.



Le devoir de mémoire floue sombre dans le ridicule

Le poète disparu se serait-il réincarné en la personne de Serge Letchimy ?
C'est ce que suggère une étrange phrase sur le site de la chaîne d'information BFM TV. Serge Letchimy est décidément le député socialiste du moment : outre son interpellation hier à l'Assemblée du ministre de l'Intérieur Claude Guéant, assimilant ses propos sur la hiérarchie des civilisations à l'idéologie ayant conduit au régime nazi, il semble qu'il partage des points communs plus que troublants avec Aimé Césaire. Au point que certaines rédactions peinent apparemment à faire la différence...
Son fait d'arme semble avoir semé la confusion parmi les équipes de BFM TV. Sur son site internet, on peut lire "Tous les Martiniquais auraient réagi pareil", assure Aimé Césaire sur BFTMV." Une bourde qui nous a été signalée par un @sinaute par le biais de Twitter. C'est bien évidemment Serge Letchimy et non Aimé Césaire, décédé en 2008, qui a tenu ces propos à la sortie de l'Assemblée.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):