POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 19 février 2012

Présidentielle 2012: premier "grand meeting de soutien" à N. Sarkozy (Marseille)

Sarkozy attire plus de 11.00 personnes à Marseille
Meeting d'Annecy:
"le seul sujet de cette campagne,
c'est la France"


Le Hall du Parc Chanot ne peut accueillir une telle foule de sympathisants


Le dimanche 19 février à 15h00, le président tient sa première réunion publique à Marseille
Le sénateur-maire UMP de la ville, Jean-Claude Gaudin recevra Nicolas Sarkozy qui entrera de plain pied dans sa campagne électorale, courte et sans doute très rythmée, deux mois tout juste, jusqu’au 20 avril 2012, veille du premier tour de scrutin de l’élection présidentielle.

Ce premier grand meeting de soutien organisé en région par le parti majoritaire, l'UMP devrait durer deux heures environ. C'est aussi la deuxième réunion publique de N. Sarkozy depuis sa déclaration de candidature, mercredi. Allocution télévisée à 10,7 millions de téléspectateurs, un excellent score, tour de chauffe à Annecy et grand bain sur le Vieux-Port dans une ville-frontière où tout est censé symboliquement débuter.

Deux personnes prendront brièvement la parole avant le candidat: Jean-François Copé, patron de l'UMP, et Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de la cité phocéenne.
Exception faite pour le Premier ministre François Fillon dont on annonce la venue, seuls les ministres issus de la région PACA ont été invités, mais quelques figures du gouvernement pourraient être néanmoins présentes au lancement de la campagne. 250 à 300 députés locaux et candidats aux législatives ont été aussi conviés. .

Le Hall du parc Chanot, à Marseille, ne peut accueillir que 7000 personnes
Des écrans géants sont donc prévus sur l'esplanade à l'intérieur de l'enceinte du Parc
pour permettre à quelque 4.000 personnes supplémentaires de témoigner de leur soutien par leur présence.

Ce rassemblement devrait drainer au moins deux fois plus de spectateurs celui d’Annecy
Ce meeting va en effet drainer des militants de toute la région ainsi que ceux de l'Hérault, de la Drôme, de l'Ardèche, du Gard, du Puy-de-Dôme et de Haute-Loire. 25 cars d'acheminement sont prévus pour les inscrits des Bouches-du-Rhône.
Pour concourir à la sobriété, aucune banderole ni affiche ne devrait être exhibée. Seul le tee-shirt "les jeunes avec Nicolas Sarkozy" a été agréé, voire recommandé.

Renaud Muselier rappelle que Marseille et les Bouches-du-Rhône abritent toujours "la plus importante fédération de France, après celles de Paris et des Hauts-de-Seine ".

Jean-François Copé, secrétaire général du parti présidentiel, a envoyé un courrier à tous les cadres de l'UMP pour leur demander de "mobiliser" leurs troupes en vue de ce "premier grand meeting régional de soutien au président de la République, afin de faire de cet événement une grande réussite ".

Dans le cadre de sa préparation de la campagne du futur candidat, l'UMP a également envoyé, jeudi, un message à toutes ses fédérations pour leur demander "une mobilisation et une présence massives sur le terrain" dès ce week-end.


" Ce sera projet contre projet, idées contre idées", a-t-il promis.

Le président sortant se montre combatif depuis son entrée en campagne
et, distancé dans les sondages comme ses illustres prédécesseurs à l'Elysée, le candidat peut désormais rétablir la vérité avec laquelle l'opposition a pris de grandes libertés. C'est ainsi qu'il va s'employer à démontrer en quoi son concurrent socialiste "ment jour après jour" aux Français et, par sa "lâcheté", "affaiblit" la France.

Il a prévu de parler de "la France" et des "Français", ce qui devrait lui permettre de défendre à nouveau les "valeurs" du travail ou de l'identité nationale
.


Carla-Bruni Sarkozy sera présente au côté de Nicolas Sarkozy

Carla Bruni-Sarkozy a confirmé
, dans un entretien aux sites internet de 20 minutes et du Parisien, qu'elle sera au grand meeting de lancement de campagne de Nicolas Sarkozy. "Je m’investis. Pas de façon professionnelle mais humaine. J’accompagnerai mon mari quand il aura besoin de moi"; "je suis à côté de lui à 100%", dit-elle, indiquant qu'elle sera également à Villepinte où un autre grand meeting est prévu le 11 mars.

Interrogée en marge d'un déplacement à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) dans un centre hospitalier, la Première dame de France assure être "contente qu’il se soit déclaré pour nous tous. Il est très bon, il a l’expérience et du courage".
"Quand je vois ce qui se passe en Grèce, j’ai peur. J’ai moins peur en me disant que c’est lui le président. Ca fait déjà plusieurs années que c’est lui et il a tenu le coup. C’est le plus à même de garder le cap pour notre pays", souligne-t-elle.

Comme on lui demande si elle regrette une action entreprise par Nicolas Sarkozy au cours des cinq dernières années, elle répond: "Je ne m’y connais pas tellement mais franchement, je trouve qu’il a tout bien fait".

Et son idée de référendum ? "Là encore, je ne m’y connais pas. Généralement, je trouve que ses idées sont fabuleuses", fait valoir Carla Bruni-Sarkozy.

Quant aux sondages qui donnent N. Sarkozy distancé, elle répond: "Cela ne m'inquiète pas. Il y avait des gens qui avaient beaucoup d'avance et qui ont tout raté. C'est à se demander où ils font les sondages. Quoi qu'il arrive, je suis rassurée par l'idée qu'il se présente, qu'il soit là".

Il se dit enfin que le chanteur Didier Barbelivien, fidèle parmi les fidèles, déjà à Marseille lors du dernier meeting de son champion, il y a cinq ans, pourrait faire le déplacement.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):