POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mardi 28 février 2012

Hollande taxe les 5.000 plus riches à 75%: la belle affaire !

Le plus grand nombre n'en sera pas plus riche

L'improvisation de Hollande prend la gauche par surprise

Coup de menton du candidat autocrate

En visite au Salon de l'Agriculture, François Hollande a défendu mardi matin sa proposition de nouvelle taxation homéopathique des 0,1% de Français les plus riches, rejetant l'idée d'un couac au sein de son équipe.
"Je suis le candidat et les Français attendent que je fixe la direction", a-t-il affirmé.

Adversaire autoproclamé de la "richesse indécente", le candidat socialiste financé par la haute finance s'est prononcé lundi soir sur TF1 pour l'instauration d'un taux d'imposition de 75% pour les revenus au-delà d'un million d'euros par an.

Certains socialistes ont jugé la mesure "juste", à défaut d'intelligente
Sa Cynique Majesté Royal a voulu y voir un "signal fort", tandis que Pierre Moscovici, directeur de campagne du candidat socialiste à l'élection présidentielle s'est dit "surpris (...) que ça surprenne".
"Gardons les proportions, oui cette mesure de justice est forte et elle est assumée et je la revendique," a-t-il déclaré au micro de France Inter.

Pourtant, la veille au soir, le président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale avouait ne pas avoir entendu parler de cette nouvelle mesure fiscale.
Interrogé sur France 2 juste après l'annonce du candidat socialiste, Jérôme Cahuzac, un proche de François Hollande, a admis qu'il était pris au dépourvu et dit attendre "de voir un peu ce qu'il en est vraiment."


La droite a haussé les épaules à la mesurette populiste de François Hollande


Taxer à 75% les revenus annuels au-delà d'un million d'euros
, c'est de l' improvisation, de la spoliation à la trotskiste, une fuite en avant fiscale.


Le défaut de psychologie du candidat socialiste interpelle


Aujourd'hui, un contribuable français s'évade à l'étranger chaque jour. François Hollande organise-t-il dès à présent la fuite des capitaux ? Les plus grosses fortunes actuelles, ce sont des rentiers ou des grands patrons, mais aussi des artistes et des sportifs.

Sous l'effet de la crise, le gouvernement ne s'est pas entêté

En juillet dernier, il a fait supprimer le "bouclier fiscal" qui plafonnait l'imposition à 50% des revenus. Il avait été renforcé en juillet 2007, avant que la crise de la dette ne s'affirme et ce dispositif était alors vivement critiqué par l'opposition, qui le qualifiait "de cadeau fait aux riches".

Pour le ministre de l'Education nationale Luc Chatel, la nouvelle proposition de François Hollande illustre la différence entre le président et le candidat PS.
"Hollande veut (...) qu'il y ait moins de riches. Sarkozy veut qu'il y ait moins de pauvres", a-t-il observé mardi sur Europe 1.

Une mesure "marginale" et "symbolique"


Dénonçant une "course à l'échalote", le ministre de l'Économie François Baroin s'est demandé pourquoi le candidat socialiste avait choisi ce seuil de 75%. "C'est un message d'encadrement global et c'est un message presque de spoliation par rapport à l'effort produit", a-t-il estimé sur France Inter.

La droite préfère la transparence des hauts revenus et leur fixation par les actionnaires

"Ce qu'il faut, c'est que ça soit transparent", a-t-il ajouté, préférant pour sa part la validation des hauts salaires par l'ensemble des actionnaires de l'entreprise, mesure proposée par le président sortant Nicolas Sarkozy.

Même position du côté du ministre des Affaires étrangères.
"C'est la fuite en avant fiscale, la confiscation fiscale," a déclaré Alain Juppé sur RTL. "Monsieur Hollande donne le sentiment qu'il rame (...) pour suivre le flux de Sarkozy", a-t-il ajouté.

Le candidat centriste François Bayrou a également critiqué cette proposition qui pousserait à l'exil de nombreux Français, a-t-il souligné.
"Je crois que c'est Audiard qui avait une phrase un peu rude qui disait 'le déconomètre fonctionne à plein tube'. 75%, plus la Contribution sociale généralisée, plus l'impôt sur la fortune, cela veut dire que l'on est à près de 100% d'imposition d'un certain nombre de sommes", a-t-il dit sur BFM TV. "Il va se passer que ces gens vont aller se payer à l'étranger. (...) Au bout du compte la France n'y gagnera pas, elle y perdra."


La gauche bling-bling que la presse ne dénonce pas


La gauche hypocrite l'a cherché: elle se fait démasquer

La presse "insolente" n'a pas informé les électeurs de gauche


François Hollande reçoit ses amis chez Laurent, restaurant gastronomique rose bonbon: est-ce moins bling-bling que la brasserie Le Fouquet's ?
Le 'faux-cul' a même eu l'indécence d'affirmer que les regrets exprimés par Nicolas Sarkozy sur la célébration au Fouquet’s de sa victoire de mai 2007 l’avaient "touché", car il y a "quelque chose d’émouvant". " Il y a un côté petit garçon qui vient de dire qu’il ne retournerait plus au Fouquet’s la fois prochaine", a déclaré le député de Corrèze avant de se rendre chez Laurent.
Lien PaSiDupes : "La gauche caviar s'empiffre auprès de François Hollande "

Les socialistes font ripailles


Au menu de leur cantine, des cocktails "Amérique Latine" (26 pièces, de 15 à 100 personnes) à 89 €
Lien PaSiDupes : "Les socialistes bling bling de la Maison de l'Amérique latine"

Et les privilégiés de la CGT de Montreuil ont des goûts de luxe


Les cadres cégétistes spolient le personnel de la RATP de son centre de loisirs, en réquisitionnant un château du 17e siècle pour leurs menus plaisirs (pêche sur étang privatif, golf, etc...:


Jean-Luc Mélenchon peut-il certifier que ses camarades-patrons du syndicat n'y a jamais été hébergé ?

Lundi, le duel entre François Hollande et Nicolas Sarkozy a investi le terrain des relations de l'un et de l'autre avec le monde de la finance.

Récusant la rengaine de "président des riches" qui lui est accolée par ses détracteurs depuis le début du quinquennat, Nicolas Sarkozy a riposté en évoquant les liens entretenus par François Hollande avec certains patrons et financiers.

Cette vieille rengaine de la gauche sur les liens entre la droite et l’argent ne tient pas la route.

Les liens de François Mitterrand et Pierre Bergé -qui l'étreint ci-contre - sont en tout cas visiblement très intimes.

Aujourd’hui, ces fameuses " puissances de l’argent " ont plutôt tendance à soutenir François Hollande. Les plus habiles mettent leurs oeufs dans les deux paniers, sachant que les promesses de gauche de François Hollande ne sont que de la poudre aux yeux électoralistes. Car les liens qui unissent François Hollande aux multi-milliardaires Pierre Bergé et Mathieu Pigasse qui, dans un premier temps, avait misé sa fortune sur le dossart du titulaire de la course socialiste à l'Elysée, Dominique Strauss-Kahn, avant de la déposer aux pieds de son suppléant Hollande, sont bien réels… et assumés. Les deux hommes d’affaires, co-propriétaires du quotidien Le Monde (qui est censé être la référence du journalisme en France), roulent très officiellement pour les candidats socialistes depuis 2007.

Lorsque, le 26 janvier sur RTL, on demanda à Pierre Bergé s'il allait porter la bannière de François Hollande, le chef d'entreprise multi-nationale de grand luxe n'hésita pas un instant : "Bien entendu et sans hésiter même.(...) Je soutiens officiellement François Hollande"‏.

Le socialiste multi-milliardaire a également évoqué Jean-Luc Mélenchon
, et la gauche de la gauche dont il aura besoin des voix pour faire élire son candidat: "Je dis à Jean-Luc Mélenchon que j'aime, qui est un ami, que c'est très bien de porter comme cela le fardeau des précaires et de la pauvreté, et je le comprends très bien, mais il va falloir qu'il se rallie et je suis sûr qu'il va le faire. Mais il ne faut pas non plus qu'il se taise. Il ne faut pas non plus que cet espoir qu'il porte, et qui est justifié s'évanouisse. Il faut qu'on l'entende !"

Et le magnat de la presse socialiste de prétendre qu'un journal comme Le Monde ne doit pas donner de consignes de vote: " Je pense que si François Hollande est élu, ce que je souhaite profondément et je ferais tout pour qu'il le soit, Le Monde doit dès le lendemain rentrer en opposition." Le Monde passerait à droite ? On croit rêver !
A la question "Vous dites aux journalistes : faites attention ?", il avoue ses pressions: "C'est ce que je leur dit au micro parce que je ne leur parle pas en vrai. Je leur dis qu'ils doivent être attentifs, et que si que si François Hollande est élu il faudra toujours comparer ses promesses, la réalité, voir ce qu'il a dit, ce qu'il a promis, et voir ce qui se fait et être impartial et juger. C'est ce que doit être un journaliste et c'est particulièrement ce que doit être le journal Le Monde." La déontologie professionnelle, ils connaissent, mais c'est pour demain...

Et les liens de François Hollande, socialiste rose pale, avec le diabolique " empire de l’argent " ne s’arrêtent pas là


Sa compagne, Valérie Trierweiler, est une employée particulièrement choyée de Vincent Bolloré (Direct 8) Bien que son émission fasse des scores d’audience calamiteux, la chaîne du milliardaire maintient sa confiance à la peut-être future Première Dame… Lien PaSiDupes - "Pas de fichage: la concubine de Hollande n'a pas retenu l'attention de la police : Hollande-le-suspicieux au coeur d'un coup monté foireux "

D'autres journalistes ont dû quitter leurs postes d'influence, mais, à la différence de Christine Ockrent, épouse Bernard Kouchner, Béatrice Schönberg, épouse Jean-Louis Borloo, ou Marie Drûcker, ex-épouse Baroin, le SNJ ne tracasse pas Mme Trierweiler...
Lien PaSiDupes


1 commentaire :

  1. Envisage t il également de taxer à nouveau les oeuvres d'art, tableaux, meubles, biens immobiliers en France ou à l'étranger?...........Aprés tout pourquoi pas....

    Parce que cette mesurette de taxe à 75% ne parle que du numeraire..........

    Je l'entendais ce matin à la radio, il ne cesse d'aller dans le sens de toutes les questions des auditeurs, je je je je je dés le lendemain de mon election je je je je défiscalisation des heures supp et allégement des charges sociales je je je je veux donner du travail à tout le monde.....

    Donc repartons sur le principe des 35 heures qui sont aujourd'hui la conséquence du blocage des salaires et des retraites........merci la gauche si genereuse avec l'argent des autres. Elle donne dans l'illusion c'est tout........

    De plus on nous bassine avec le fouquet' s depuis 5 ans.....mais que faisait le socialiste montebourg dans un restau du 16 eme arrondissement.......arrondissement de bourge s'il en est.........n'est ce pas les socialos?
    Montebourg et cie vont nous bassiner sur les ondes et à la Tv samedi soir.......Ce doit etre encore un coup de qui vous savez............

    Mais tous les jours il y a des gens qui se font agresser, qui pleurent sur eux? personne, même pas la justice.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):