POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 9 février 2012

Heurs et malheurs des frères ennemis de la gauche

Petites mesquineries et grandes hontes socialo-commpunistes


Hollande évite la circonscription de Lang

"Courage, fuyons !"
devise de la "gauche molle"

Les Vosgiens n'ont rien à faire du bobo rose du Marais
Ni des promesses mensongères de François Hollande
Selon Le Nouvel Observateur, François Hollande avait prévu de faire son discours sur l'éducation à Saint-Dié (Vosges), ville natale de Ferry, Luc Jules.
Problème: Jack Lang a été parachuté in extremis dans cette circonscription, ce qui a irrité des élus et nombre de militants locaux contre l'appareil.

Le candidat Hollande a donc préféré se replier
Il a tourné les talons et le dos à la ligne bleue des Vosges pour se transporter en grand équipage de journalistes dociles, ce jeudi, à Orléans, où est né le fameux Jean Zay, ancien ministre de l'Education nationale, dont les profs eux-mêmes, fussent-ils à la FSU découvrent l'existence.
Hollande a préféré la copie Front populaire à l'original, mort en 1893, mais promoteur de l' "école gratuite, laïque et obligatoire."


Mélenchon victime de la grève?




Bloqueur bloqué !



Le candidat du PCF se déplace par les airs et se fait bloquer par les grévistes
Alors que Jean-Luc Mélenchon devait rencontrer les "salariés" en grève à Roissy, le candidat du Front de gauche a dû annuler son vol. Son avion Montpellier-Paris a été... annulé. Ca ne serait pas arrivé en seconde classe de la SNCF...
Le candidat des communistes s'intéresse aux priviliégiés, pilotes de ligne, hôtesses et stewards nantis, dès l'instant où ces "salariés" créent du désordre social et des pertes économiques: pour les trotskistes aussi, il y est de "bons riches" !
Comme à Montreuil... Lien PaSiDupes


Le nazisme, plat de résistance de la gauche, fût-elle totalitaire


Serge Letchimy, le député apparenté PS dont les comparaisons ne choquent pas la gauche Letchimy accueilli par 300 personnes en Martinique
Il a osé l'évocation inouïe du nazisme en parlant de Claude Guéant et le PS a donc organisé son accueil, mercredi soir en Martinique, par des militants invités à faire nombre à l'aéroport. La quantité fait la qualité, comme les effectifs dans l'Education nationale et dans l’aéroport, des socialistes, autonomistes et indépendantistes, criaient en créole "Serge Letchimy brinnin Guéant" (Serge Letchimy a secoué Guéant), histoire de légitimer les insultes hors de proportions de leur représentant. A leur échelle, les nazis méprisaient aussi les innocents.

Contre tous les extrémismes


L'élu martiniquais a rencontré Claude Guéant, mercredi matin, dans un bureau de l’Assemblée.
Imperturbable et sûr de sa bonne foi, le ministre de l'Intérieur se rendra à partir de samedi en Martinique, puis en Guadeloupe. A ce propos, l'incohérent député "républicain" (?) Letchimy a souligné que bien que la Martinique soit "une terre d'accueil", Claude Guéant "n'était pas le bienvenu".
Nouvel affront à la République
"Cela veut dire que je ne le recevrai pas et que les élus qui m'accompagnent ne le recevront pas", a précisé l'autonomiste exclu d'Europe Ecologie et apparenté socialiste.Aura-t-il ainsi bien mérité et sera-t-il récompensé de sa forfaiture d'un maroquin dans un éventuel gouvernement constitué par Hollande ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):