POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 15 décembre 2010

Attaque de banque: les voyous suppléent Cantona dans le 9.3

Nouvelle attaque contre une banque en Seine-Saint-Denis

La grande pauvreté justifie de gros moyens !


Une groupe de trois hommes a attaqué un distributeur de billets à Dugny, 10.000 habitants, ce mercredi matin en Seine-Saint-Denis,
à l'aide d'une voiture-bélier qui a défoncé la façade. (photo ci-contre)

Deux hommes
ont lancé un véhicule 4x4 contre le distributeur de la BNP de Dugny, blessant au passage un travailleur aux 35 heures, employé de la banque, qui était en train de le recharger.
Ils se sont enfuis à bord d'une autre voiture conduite par un troisième homme. Ni vus, ni connus. On ignore pour l'instant le montant de leur butin. Pourvu qu'ils puissent emmener leurs petits à la neige, voilà ce qui importe...

La Seine-Saint-Denis, paradis du grand banditisme

Ce hold-up survient au lendemain d'une attaque à l'explosif et à la kalachnikov, arme de guerre, contre une banque d'Aulnay-sous-Bois (toujours en Seine-Saint-Denis) qui a fait un blessé grave parmi les employés.

Avec ses flash-balls, la police exerce un impressionnant pouvoir dissuasif
Les policiers et leur taser ne font plus peur qu'aux socialistes, à leurs amis journalistes militants et à quelques moins de 13 ans... Le Parti socialiste et Claude Bartolone, président PS du Conseil général, sont d'ailleurs tombés d'accord avec le grand banditisme équipé de fusils mitrailleurs pour réclamer plus de ...prévention !

Bartolone n'est encore responsable de rien
Il avait fait le déplacement jusqu'à France Info pour le clamer, ce matin justement. Son département ne parviendrait pas à entretenir une police municipale efficace: endetté et responsable d'emprunts toxiques (! lien PaSiDupes), il assure que son petit département est plus pauvre qu'une ville comme Nice. Christian Estrosi, son maire, a simplement opté pour une politique de sécurité, tandis qu' en bon idéologue socialiste, Bartolone préfère ventiler -à fonds perdus- ses ressources sur les associations et des subventions diverses, à des fins électoralistes, et incriminer les pouvoirs publics.
Son image de rebelle plaira-t-elle longtemps aux honnêtes gens autant qu'aux voyous ? Lien PaSiDupes

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):