POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 28 décembre 2010

L'hyprocrisie du PS sur la crise politique en Côte d'Ivoire

Position ambigüe aussi sur la présidentielle en Côte d'Ivoire
Les camarades socialistes Gbagbo-Lang-Le Guen


Le PS, victime collatérale du conflit ivoirien

Le refus anti-démocratique du dictateur Gbagbo de céder le pouvoir au vainqueur de l'élection présidentielle de novembre 2010 précipite le PS français dans le pétrin africain. Si la France n'a "aucun can­di­dat, ni aucun fa­vo­ri", aux dires du se­cré­taire gé­né­ral de l'Ely­sée, Claude Guéant, on est enclin à le croire, car au terme d'une visite en Côte d'Ivoire début octobre, Laurent Gbagbo, dont le parti est membre de l'Internationale socialiste, compte de nombreux amis et détracteurs Rue de Solférino.
Lien PaSiDupes vers le refus de Gbagbo d'accepter le verdict des urnes

Les amis
=> Jack Lang conserve son amitié au président sortant.
Interrogé sur France Inter avant la proclamation de sa réélection contestée, le député socialiste a exprimé avec enthousiasme son admiration pour Gbagbo: "A son crédit, il a rétabli la paix et la démocratie. Pour la première fois, une vraie élection pluraliste a eu lieu avec 14 candidats au premier tour", affirme-t-il.
A propos de la situation confuse actuelle, l'ancien ministre de la Culture vante le comportement du socialiste battu: " J'ai appelé les proches de Gbagbo et je les ai invités à garder le calme, à assumer pleinement leurs responsabilités et à garder leur crédit pour sortir par le haut de cette situation. Alassane Ouattara devrait faire des gestes d'apaisement. Il faut une véritable concorde nationale."
Jack Lang est un proche du président de la Côte d'Ivoire et s'est compromis à plusieurs reprises. Il l'assume et met également d'autres socialistes en cause. " Je l'ai soutenu et je ne le regrette pas, avec Jean-Christophe Cambadélis et Jean-Marie Le Guen. " En effet, Jack Lang s'était rendu à titre personnel en Côte d'Ivoire le 17 octobre 2010 pour "une visite amicale ", précise-t-il. Il s'était déjà rendu célèbre par des pas de danse avec Laurent Gbagbo lors d'une précédente visite, en mars 2008.

=> Jean-Christophe Cambadélis "reviendra en ami"
Cambadélis, secrétaire national chargé des relations internationales, et Jean- Marie Le Guen, tous deux strauss-kahniens étaient eux aussi à Abidjan, le 16 octobre, la veille de la visite de Jack Lang. Sur son blog, Cambadélis indique: " Je ne suis pas venu donner des leçons ou des consignes. Mais j'observe que Laurent Gbagbo, qui m'a reçu, a réussi la paix. Nous devons tourner la page et travailler dans ces pays à un partenariat soucieux de leur souveraineté. J'y reviendrai après les élections en ami."
A propos du 'pacifisme' de Gbagbo, rendons hommage aux 173 tués dénombrés par l'ONU depuis que le président déchu se maintient vaille que vaille au pouvoir.

=> Autres amis du président ivoirien, le député socialiste Henri Emmanuelli, qui avait pris position pour Laurent Gbagbo sur France 24, et François Loncle, membre du groupe d'amitié avec ce pays à l'Assemblée, ont dénoncé par communiqué "une campagne de suspicion et de dénigrement à sens unique dirigée contre les autorités ivoiriennes" et menée, selon eux, par des media et responsables français.

=> Le 'Mr Afrique' du PS:
Lien PaSiDupes vers Guy Labertit


Un détracteur de Gabagbo au PS

=>
Gbagbo est "infréquentable", selon François Hollande
Dès 2004, le Premier secrétaire du PS jugea le président Gbagbo coupable d'avoir ordonné le bombardement de Bouaké qui avait fait neuf morts parmi les soldats français.
Lien PaSiDupes vers ces événements

L'ensemble du PS est nettement plus ambigü

Proche de François Hollande, le député Bruno le Roux assume son soutien explicite à Alassane Ouattara, déclaré vainqueur par la Commission électorale indépendante: "Par toutes les expressions, nous devons apporter notre soutien au peuple ivoirien et à la démocratie. Le vote, tout le vote, rien que le vote", déclare-t-il sur son Twitter.

Pierre Moscovici, député du Doubs, confirme que le PS n'est pas unanime sur la question: " Les bisbilles d'hier au PS restent; il y a une appréciation différente de Laurent Gbagbo, qui compte des amis et des détracteurs au sein du parti. Je suis réservé sur certains de ses agissements tout en reconnaissant qu'il a fait des choses [pouvez-vous préciser?]. Mais, au final peu importe, c'est l'Histoire qui jugera." Il faudra aussi compter sur le 'devoir de mémoire' qui ne sera pas sélective.
En revanche, l'ancien responsable des questions internationales au PS est ferme sur le scrutin actuel: " L'élection a eu lieu, la participation est forte et le résultat est net. Aujourd'hui, Gbabgo a le choix entre le coup d'Etat et l'Histoire, il devrait choisir l'Histoire en concédant sa défaite. Il doit sortir par le haut."
Mais pour détourner l'attention sur les divisions du PS, sur RTL ce matin, Moscovici est plus direct pour accuser les Français et les Américains d' « ingérence »... Il évoque la Françafrique, mais omet de rappeler l'appartenance de la Côte d'Ivoire à l'Internationale socialiste. Lien PaSiDupes
Une position floue qui semble être officielle au PS
Dans un communiqué, le bureau national du PS s'est contenté de réitérer son appel au calme en Côte d'Ivoire et d'appeler "chacun, et en particulier le pouvoir en place, à respecter les résultats de l'élection et le travail de la Commission électorale indépendante".

Autre silence médiatique: Désirdavenir Royal

La " république du respect " exclut les scrutins démocratiques
Conséquence du score calamiteux des listes socialistes aux européennes du 7 juin 2009, Martine Aubry, premier secrétaire du PS, a été obligée de rétrocéder plus vite que prévu son statut de vice-présidente de l’Internationale Socialiste à sa rivale malheureuse du tumultueux Congrès de Reims. La tradition voulait que ce poste appartienne en principe au chef du parti socialiste francais.
Chargée de cette fonction, l'amère Royal se voyait promue sur la scène socialiste internationale et légitimée en France, nous disait-on. Et Najat Belkacem l'avait annoncé: Martine Aubry souhaite que " Ségolène Royal s'exprime le plus possible au nom du PS " à l'étranger.

Mais depuis bientôt un mois que la situation se tend en Côte d'Ivoire, a-t-on entendu sa voix s'élever du marais poitevin ? Il est vrai qu'elle n'est que l'un des ...35 vice-présidents et que personne ne remarque si elle reste les 'bras ballants' !
Pour autant, un parallèle évident entre les rivalités Gbagbo-Ouattara et Royal-Aubry ne serait sans doute pas du plus meilleur effet.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):