POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 24 décembre 2010

Gillette, père Fouettard de Thierry Henry

Gillette se coupe de ses ambassadeurs Thierry Henry et Tiger Woods
Pour nous, c'était déjà le rasoir Bic jetable...


Annus horribilis pour Titi Henry

Buté, ce buteur !
Thierry Henry, contraint de quémander une malheureuse prime de 150.000 euros auprès de la Fédération française de football pour maintenir son train de vie, est vraiment le 'loser' de l'année.
Lien PaSiDupes

Le footballeur français Thierry Henry et le golfeur américain Tiger Woods sont parmi les premières victimes de la coupe sombre opérée dans le programme publicitaire sportif "Gillette Champions", a fait savoir le groupe américain Procter et Gamble.

"Le programme Gillette Champions va se terminer au premier trimestre 2011", a indiqué Michael Norton, porte-parole de ce groupe spécialisé dans les produits de grande consommation.
"Les contrats des athlètes iront jusqu'au bout de ce qui est prévu", a ajouté M. Norton, précisant que ceux de MM. Henry et Woods expiraient au 31 décembre et ne seraient par conséquent pas renouvelés.

La publicité est plus morale qu'on ne pense !
"Gillette Champions" a été créé par la célèbre marque d'accessoires de rasage éponyme en 2007, a rappelé M. Norton, et, "comme toute marque, nous mettons à jour nos efforts en matière de marketing pour qu'ils correspondent à nos consommateurs".

La manne publicitaire se tarrit


Sportifs menacés par le marasme ?
Titi Henry est-il condamné aux pâtes et à l'eau ?
La fin de Gillette Champions amputera à terme une partie de leurs ressources. D'autres défavorisés-vedettes de la vie, comme les footballeurs Kaka et Lionel Messi (respectivement Brésilien et Argentin) et le champion de tennis suisse Roger Federer risquent d'apitoyer les foules.

En décembre 2008, le magazine spécialisé britannique Campaign avait décerné la palme de la publicité la pire de l'année à un message télévisé pour les rasoirs Gillette avec Thierry Henry, Tiger Woods et Roger Federer en vedettes (de droite à gauche, ci-dessus).

Pas l'air c**s, les trois fantômes !
La version anglaise de cette réclame montrait les trois étoiles au sommet de leur art (formule consacrée...) expliquant en substance (et en espèces sonnantes et trébuchantes) qu'elles vivaient dans le présent et ne s'attardaient pas sur leur passé.
Ni sur leur sort.

Sage précepte prémonitoire !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):