POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

jeudi 23 décembre 2010

Armes, drogue et explosifs saisis en Seine-Saint-Denis

L'économie parallèle du 9.3 ne connaît pas la crise
Vaste coup de filet en Seine-Saint-Denis

Deux opérations de police ont permis une importante saisie d'armes, de drogues et d'explosifs dans le 9.3 mercredi 23 et jeudi 24 décembre au matin.

Les policiers ont découvert 17 kilos de cannabis, des armes et des explosifs et de fortes sommes d'argent en liquide.

Les policiers de l’office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) ont découvert, jeudi matin, une kalachnikov (fusil d'assaut), 500 grammes d’explosif et deux détonateurs dans une cave abandonnée de la cité de l’Etoile à Bobigny. Sous les fenêtres du terrible tribunal répressif...

A Saint-Ouen, une équipe de la direction territoriale de la sécurité publique (DTSP) a saisi 12 kilos de résine de cannabis et 5 kilos de marijuana. Plus de 80.000 euros ont également été retrouvés sur place. Enfin, les enquêteurs sont tombés sur plusieurs armes dont deux pistolets automatiques, un revolver 357 magnum, une carabine 22 long Rifle, un pistolet d'alarme et un gilet pare-balles.
Le taser est dépassé


Quatre personnes interpellées
« Ces deux opérations engagées conjointement (...) ont permis de démanteler un réseau de trafiquants de drogue », a précise Christian Lambert, le préfet du département. Il devrait se rendre au commissarait de Saint-Ouen pour féliciter les fonctionnaires.

N'est-ce pas un coup trop rude porté au petit commerce qui a déjà tant de difficultés à payer ses charges sociales, alors qu'une politique vertueuse de prévention relancerait l'économie souterraine des quartiers défavorisés, abandonnés par le pouvoir oppresseur de droite ?
Un peu d'humanité, que diable !

Magistrate du TGI de Bobigny agressée

1 commentaire :

  1. J'espère que les policiers avaient l'autorisation du propriétaire pour ces saisies. Sinon, nos juges rouges se feront un plaisir de les " annuler"...

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):