POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 15 décembre 2010

Après Quick, Cora se lance dans la vente d’aliments halal

Des produits halal pour les clients musulmans des hypermarchés belges ... et français
Et les autres, si affinités, ou non
Le marché s'adapte à l'immigration

Pour commencer et ménager les sensibilités,
preuve du malaise, seuls les hypermarchés Cora d’Anderlecht et de Woluwe-Saint-Lambert proposent ce type de produits . Mais, si la demande venait à se renforcer, les autres surfaces du groupe pourraient suivre le mouvement.
(A Dreux, France, ici à gauche)

Voilà en fait plus d’un an que l’un des leaders de la grande distribution belge met toute une gamme d’aliments Halal à disposition de ses clients musulmans -ou non- , vu la découverte de vertus supposées attribuées désormais aux bêtes égorgées et, dont la viande a été emballée selon les rites prescrits par la religion islamique.

On sait pourtant que la législation n'est pas respectée et que les filiaires ne sont pas sûres. Ni la publicité, ni la propagande ne le disent. Lire donc l'article de PaSiDupes concernant la région de Marseille: lien

Cora prétend que sa stratégie est principalement née d’une demande de la clientèle

Et non pour récupérer de plus grandes parts de marché auprès du public cible, comme l’assurent certains bouchers islamiques. Force est en effet de constater que le commerce islamique du coin garde les faveurs de la communauté musulmane de Belgique (350.000 individus). Un comportement d’achat que Cora tenterait ainsi de modifier.

Notre assortiment n’est pas large mais il répond aux besoins d’un type de consommateur, explique-t-on chez Cora. A l’heure actuelle, seules les volailles et la charcuterie sont reprises sous ce label. Nous mettons en vente des cuisses et de l’émincé de dinde mais aussi quatre variétés de saucisson. Malgré tout, nous n’envisageons encore pas de proposer à court terme des steaks ou du haché. En tout, il s’agit d’une dizaine de produits, uniquement mis en vente sur Bruxelles.´

Or, la démarche de Cora est unique dans le secteur
Ni les concurrents GB et Delhaize (le Delhaize Plantin d’Anvers propose depuis quelques années des produits Casher destinés à la communauté juive) n’a encore adopté cette politique. `Aucune demande ne nous a été formulée en ce sens, expliquent ces deux derniers, à l'inverse de Cora.

Alors, pourquoi Bruxelles? `

Tout simplement parce que la majorité de la clientèle musulmane y réside. "Il faut savoir que ces aliments répondent à un cahier des charges bien précis auquel répond notre fournisseur" (Établissements Dohm à Bruxelles), explique Cora. "En terme de vente, cela représente tout de même un chiffre minime", minimise l'enseigne.

Selon l’Exécutif des Musulmans de Belgique, ce label n’est toujours pas officiellement reconnu. "Cependant, nous étudierons en temps opportun la possibilité, un jour, de [pouvoir] réglementer ce type d’aliments."

Le siècle sera féminin ou ne sera pas ?
L'avenir sera féminin ET musulman.


Marketing de Cora (France)

un prospectus publiciaire
diffusé sur la région de
Dreux

Le halal gagne le foie gras et le champagne

L'Education nationale et la FSU ont accompli leur oeuvre.

Il fut un temps où elle était facteur d'intégration, voire d'assimilation. Elle est aujourd'hui à la remorque et ne véhicule plus qu'une idéologie internationaliste.
Lien PaSiDupes

Qui a besoin de preuves de l’emprise musulmane croissante sur l’Europe entière?
Parmi tant d’autres, il suffisait de se rendre en mars dernier au salon du halal d'Alger de Paris. On y trouvait du fois gras et du champagne halal conformes aux préceptes religieux musulmans.
Lien PaSiDupes: les Restos du coeur qui n'acceptent que les produits halal

VOIR et ENTE
NDRE ce reportage du Parisien en date de mars 2010:

Le marché est en plein boum avec une croissance annuelle de 15%. Cette expansion économique est-elle en relation avec l’essor des flux migratoires ?

1 commentaire :

  1. Le consommateur est libre de déserter ces enseignes qui affichent la religion ("halal").

    Les petits producteurs devraient profiter de l'opportunité qui leur est offerte pour satisfaire une nouvelle clientèle qui voudra manger sainement et sans rapport à la religion.

    Vive le consommateur "acteur" et tant pis pour les groupes de distribution. !

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):