POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 8 décembre 2010

Pétaudière Europe Ecologie-Les Verts (EELV): les portes claquent

La guerre froide des chefs est entrée à ébulition

3 semaines et la marmite bout déjà à la direction d'Europe Ecologie-Les Verts

L'eurodéputé Jean-Paul Besset, proche de Nicolas Hulot, a décidé de « renoncer à toute responsabilité » au sein du rassemblement écologiste alors qu'il devait prendre la tête de son parlement. Il dénonce un « climat délétère de guerre froide ». Or, pour une fois, ni le franc-parler de Daniel Cohn-Bendit, coutumier des prises de bec avec les Verts, ni les froides manipulations de la 'vieille ethique', Eva Joly, ne sont en cause.
Pourtant, le conflit est le mode habituel de fpnctionnement des Verts et des altermondialistes: lien PaSiDupes vers les attaques de J-Vincent Placé dirigées contre Daniel Cohn-Bendit, en avril dernier.

Une lettre rédigée par l'eurodéputé Jean-Paul Besset a mis le feu aux poudres.

Ce co-fondateur d'Europe Ecologie devait présider le conseil fédéral (parlement du parti) qui se réunit le week-end prochain, quand hier, il a disjoncté.
Comme si, à l'âge de la retraite (64 ans bien sonnés), il ne connaissait pas le milieu naturel des écolos, dans un courrier d'une grande virulence adressé aux dirigeants du parti, il affirme avoir décidé de « renoncer à toute responsabilité », décrivant un « climat délétère de guerre froide ». Il dénonce les « crispations », les « jeux claniques », la « comédie du pouvoir » et le « Monopoly des territoires ».

L'impossible cohabitation des chefs d'Europe Ecologie et des Verts

La montagne écolo a accouché d'EE-LV, une souris verte née d'une fécondation assistée, en novembre 2010
Lien PaSiDupes

Les cadres sont Cécile Duflot, secrétaire nationale provisoire (jusqu'au premier congrès, au printemps 2011), Jean-Paul Besset, le président, et Yannick Jadot, le porte-parole du parti, mais
- les figures historiques sont Daniel Cohn-Bendit et Jean-Paul Besset (députés européens), Dominique Voynet et Marie-Christine Blandin, sénatrices;
- les nouvelles arrivées: Alima Boumediene-Thiery (sénatrice), Karima Delli ou Eva Joly (députés européens), François de Rugy (député), et Anny Poursinoff;
- les bons clients des media, Noël Mamère, Yves Cochet (députés) et José Bové.

Au nom du mouvement des frères Cohn-Bendit (EE), Dany-le-rouge a estimé, hier, dans un entretien au journal 20 Minutes, que le rassemblement joue désormais à « quitte ou double ». « Je pense que les mots utilisés par Jean-Paul reflètent la réalité au sein du mouvement », a-t-il insisté.

Responsable des élections à EELV, Jean-Marc Brûlé (ex-Verts) regrette qu'une personne « aussi active, qui apporte beaucoup de contenu, prenne ses distances ». Et nuance : « Nous devons tenir compte du message de Jean-Paul Besset, même si le ton de sa lettre est parfois excessif. »

Les chichis crament dans l'huile de friture

Un communautarisme écolo

Tout sépare les troupes disparates d'Europe Ecologie, qui rassemble des écologistes issus de tous horizons, parfois réfractaires à toute forme d'organisation politique, et les Verts, organisés au contraire en parti depuis longtemps.

Echec de l'intégration verte

« La fusion-dépassement n'a pas eu lieu », regrette dans sa lettre Jean-Paul Besset, qui avait vaguement pour mission de travailler au rapprochement des différentes sensibilités.

La guerre entre 'ego' bio et altermondialistes

« Oui, il y a des problèmes humains, oui, la lutte est parfois vive entre ceux qui convoitent des sièges aux élections législatives, voire des postes de ministres ! reconnaît un membre de la direction. Mais ne pas comprendre cela, c'est rester dans l'idéalisme. C'est surtout ne pas être fait pour la politique. »
Un ex-Verts critique quelques récents eurodéputés issus d'Europe Ecologie « qui pensent qu'ils peuvent conduire la politique française depuis Strasbourg ou Bruxelles » !

Les Verts ne réussissent pas l'ouverture

La question qui prévaut aujourd'hui est de savoir si ces coopérateurs sont réellement solubles dans un parti politique. Après la bombe lancée par Jean-Paul Besset, chacun calme le jeu. « Les Verts se sont un peu ouverts, c'est certain, mais pas autant que nous le voudrions », estime Franck Laval, l'un des initiateurs d'Europe Ecologie.

Un des points en débat est la participation des coopérateurs à la désignation des candidats pour les élections. Les ex-Verts n'y sont pas favorables.
Peut-être sont-ils des totalitaires rentrés en manque d'une bonne analyse lourde et ...durable, comme le développement ?
En mai 2009, le chanteur F. Lalanne dénonçait déjà les Verts tendance rouge... Lien PaSiDupes
Et en août 2010,
Dany-le-rouge n'était plus assez rouge au goût des Verts qui tentèrent de le débarquer: lien PaSiDupes

Contre-offensive d'EE contre la glaciale Eva et l'hystérique Cécile
Dimanche soir dernier, plusieurs dizaines de responsables d'ONG et d'autres mouvements, comme Cap 21 (Corinne Lepage) ou Ni putes ni soumises, se sont encore réunis avec les frères Cohn-Bendit et leurs amis pour le premier dîner des « coopérateurs » d'EELV. En clair, ces coopérateurs sont des « adhérents light » qui refusent de se déterminer et de militer dans un parti...

Le mariage de raison électoraliste EE+LV ne tient pas

Les parents font chambre à part et les enfants se chamaillent. Bientôt, une nouvelle famille recomposée ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):