POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 2 décembre 2010

Famille Guérini: ses détournements de fonds publics font tomber Alexandre

Prison pour le frère du président PS du Conseil général

Alexandre Guérini, roi du déchet dans la dèche, avec deux autres voyous

Ecroués cette nuit

Après 48 heures de garde à vue, Alexandre Guérini (ci-contre), patron d'une entreprise de traitement des déchets et exploitant de plusieurs décharges dans les Bouches-du-Rhône et le Var a été mis en examen hier soir par le juge Duchaine pour
détournement de fonds publics
recel et blanchiment,
abus de biens sociaux,
trafic d'influence,
corruption active
et détention d'un chargeur de pistolet Glock" (comme Booba ? cf. lien PaSiDupes).
Alexandre n'est autre que le frère de Jean-Noël Guérini, président socialiste du Conseil général des Bouches-du-Rhône (ici avec Michel Vauzelle, président PS du CR de PACA, à gauche)

Philippe Rapezzi, 48 ans, proche d'Alexandre Guérini et longtemps à la tête de SMA Environnement, ainsi que Daniel Pinna, directeur général des services de l'Agglomération d'Aubagne jusqu'en 2009, ont eux aussi été mis en examen hier soir.
Lien: PaSiDupes l'annonçait hier

Ces mises en examen s'ajoutent aux quatre autres décidées mardi soir par le juge Duchaine :

- Michel Karabadjakian, directeur général adjoint de la propreté au sein de Marseille Provence Métropole (MPM). Déjà entendu par les gendarmes il y a quelques mois, il avait indiqué avoir subi des pressions verbales qu'il a confirmées lors de ses auditions. Il a néanmoins été mis en examen pour "trafic d'influence et corruption passive".

- Jeannie Peretti, 56 ans, la compagne d'Alexandre Guérini, a été mise en examen pour "recel d'abus de biens sociaux".

- Deux fonctionnaires de la Communauté d'agglomération d'Aubagne, Mireille Duval et Christophe Bringuier, ont été respectivement mis en examen pour "négligence [sic] d'un agent public ayant autorisé un détournement de fonds publics" et "complicité de détournement de fonds publics". Les quatre mis en cause devaient être remis en liberté dans la nuit, mais placés pour certains sous contrôle judiciaire.

Le juge Duchaine travaille à la démonstration de l'existence d'un véritable "réseau"


La police et la justice fouillent les ordures socialistes de la région
Les faits reprochés sont bien antérieurs à l'ouverture d'une information judiciaire par le parquet de Marseille, le 14 avril 2009, pour "corruption active, trafic d'influence, détournement de fonds publics, prise illégale d'intérêt, atteinte à l'égalité des candidats et aux conditions d'accès aux marchés publics".
L'étau se resserre sur les frères Guérini (lien PaSiDupes - janvier 2010)

Ces sept personnes fonctionnaient-elles en réseau?
La qualité des condamnés et des mis en examen, la gravité des chefs d'inculpation et l'importance des sommes détournées en cause (lien PaSiDupes) cache sans doute une organisation.

Le magistrat poursuit ses investigations
Un réseau avec des fraudes criantes est fortement soupçonné dans la passation des marchés publics, des surfacturations, une manière de triche généralisée qui aurait faussé la concurrence, pilier de la démocratie, affecté la collecte des déchets, mais aussi les HLM, voire les maisons de retraite.

Le syndicat FO est-il impliqué ?

Depuis Gaston Deferre, maire socialiste de Marseille pendant 40 ans (1944-1945, puis de mai 1953 à sa mort en 1986), le syndicat dirigé par Jean-Claude Mailly est tout-puissant. Les Marseillais lui doivent les grèves dans le secteur du ramassage des ordures (lien PaSiDupes) et Renaud Muselier (alors élu RPR) une 'violente' agression (comme ils disent dans la presse !) avec coups de barres de fer par les nervis du syndicat et arrêt de travail. (lien PaSiDupes)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):