POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 16 avril 2013

Patrimoine: Najat Vallaud-Belkacem, pas franche du collier ou petite tête de linotte

Les petits mensonges de Najat Vallaud-Belkacem 
On lui donnerait le bon dieu sans confession...
Si certains ministres zélés avaient anticipé la date limite du 15 avril pour appliquer les nouvelles règles vertueuses de transparence imposées par un Elysée dans la tourmente, certains ont fait dans la presse des déclarations  quelque peu sous-estimées le montant de leur patrimoine.

C'est notamment le cas de la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. La semaine dernière, la petite menteuse en col Claudine se prévalait d'un patrimoine de seulement 25.000 euros. Un chiffre avancé à plusieurs reprises -avec autant de candeur que d'aplomb, mais que la déclaration de patrimoine officielle de la ministre est venue quelque peu contredire.
VOIR et ENTENDRE quel est, à l'en croire, "les yeux dans les yeux", le petit "patrimoine" de Najat Vallud-Belkacem :

La ministre des Droits des femmes y déclare plusieurs comptes en banque - en France - à la Banque postale, dont l'un affiche le solde de 54.980,02 euros. Soit plus du double de ce qu'elle avait déclaré quelques jours auparavant. 

Négligence bien naturelle de la part d'une ministre ou simple oubli? 
Toujours est-il que le patrimoine global réél de Najat Vallaud-Belkacem, estimé à 106.000 euros, est donc le double de ce qu'elle affiche. "Le problème c'est que quand on s'engage dans la transparence, il faut tout dire ou alors on vous accuse d'omission, "  admet la petite rouée a postériori, ce mardi 16 avril sur BFMTV

Mais on ne sait toujours rien de ses avoirs au Maroc.

Najat Vallaud-Belkacem est-elle donc la bonne personne pour porter la parole du gouvernement ? 

L'affaire Cahuzac donne à penser qu'elle est tout à fait adaptée, voire prédisposée.

Elle annonce une "liste noire" des métiers incompatibles avec un mandat
Sur BFMTV, elle revient sur cette vaste opération "transparence" (sic) du gouvernement.
"Oui, on peut être de gauche et riche", répond-elle mardi matin sur BFMTV après la publication du patrimoine, parfois estomaquant, de l'ensemble des ministres du gouvernement.

"Ce qui compte, ce n'est pas l'argent qu'on possède, c'est comment on l'a obtenu. La question qui se pose c'est le rapport éthique (c'est bien le moment d'e parler de morale !) que l'on a avec l'argent: comment cet argent a été acquis [De ses mains ou en héritage?] et y a-t-il eu un enrichissement inexpliqué [honnête et légal] et inexplicable, issu de privilèges lié à sa fonction ?", a-t-elle disserté sur BFMTV.

Mais la publication du patrimoine des élus n'est "qu'un premier pas". 
"L'étape suivante concerne le contrôle de ses déclarations", a souligné Najat Vallaud-Belkacem, évoquant la création d'un Parquet financier, et des emplois qui vont avec, avec "50 enquêteurs, 50 magistrats et 50 administrateurs fiscaux" et la mise en place d'un office central de répression des fraudes, deux mesures annoncées par François Hollande mercredi dernier. A noter qu'à l'annonce de ces deux créations correspond déjà la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), une administration misérable relevant du ministère de l'Économie et des Finances.

VOIR et ENTENDRE Najat Vallaud-Belkacem pontifier

"Une liste noire des métiers"

Dans la série de mesures annoncée par le chef de l'Etat pour moraliser la vie politique, l'une concerne des métiers qui pourraient être interdits par la loi aux parlementaires. Interrogée à ce sujet, Najat Vallaud-Belkacem a précisé que des métiers jugés incompatibles avec la fonction de parlementaire seraient bien  blacklistés par la loi. Une "liste noire" avec la suspicion, voire l'opprobre qui y seront attachés? "En quelque sorte", répond-elle avec légèreté sur BFMTV.
"Il est extrêmement problématique pour un parlementaire d'exercer le métier d'avocat d'affaires", développe Najat Vallaud-Belkacem, une élue de fraîche date, à qui rien de la fonction n'échappe... quand il s'agit notamment de défendre le gouvernement de toute chasse aux sorcières
"Il ne s'agit pas d'interdire un métier. Ce qu'il faut, c'est établir une règle dans laquelle une liste de métiers problématiques, parce qu'ils induisent un risque de conflit d'intérêts, seront incompatibles avec le métier de parlementaire", a soutenu Najat Vallaud-Belkacem. 
"Ce qui ne signifie pas que l'on va interdire d'exercer toute profession dans le privé", a-t-elle tempéré, soulignant que cette "incompatibilité" ne durerait que le temps d'un mandat électif. 
Personne n'a toutefois sollicité de la porte-parole qu'elle cite quelques critères objectifs d'appréciation...

Bien qu'elle se compromette avec la politique au point que plusieurs ministres y soient intimément unis, la presse échappe à la "liste noire" des métiers, sans discrimination, ni privilèges...

2 commentaires :

  1. Cet article me donne une grande aide, je souhaite partager plus de ce bon article, l'article que je trouve de très bonnes informations de l'article, j'ai beaucoup appris

    voyance gratuite mail

    RépondreSupprimer
  2. Belkacem est une menteuse professionnelle. Elle a fait ses classes au sein du Parti socialiste dont elles a gravi tous les échelons; elle y a appris tout l'intérêt des postures vertueuses.
    Désormais la politique est avant tout une affaire de "com". Peu importe d'être pris en flagrant délit de mensonge, puisque un autre mensonge peut chasser le premier, tout comme comme un scandale chasse l'autre.
    Cette femme est l'exemple le plus pitoyable du carriérisme politicien qui fait de la chose publique un mode de salariat parasitaire au sein des rouages de l’État comme à son sommet.
    Quand on n'est pas douée pour grand chose, on fait en sorte de se faire bien voir par le Chef d'un parti afin d'en espérer les bonnes grâces. Passer la brosse à reluire est la spécialité.
    Un fois Hollande démis, d'un manière ou d'une autre, Belkacem retournera à son statut de tâcheronne de l'idéologie socialo-féministe, décoration supposée rentable de ce gouvernement.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):