POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 17 avril 2013

Plusieurs députés UMP interdits d'accès à l'Assemblée par la police

Mariage pour tous: fébrilité et autoritarisme du gouvernement
Un activiste ?
Des CRS barrent le passage à l'assemblée nationale à cinq députés UMP.

Quatre députés UMP, dont Damien Meslot, Marcel Bonnot et Alain Chrétien, ont été molestés mardi 16 avril par des CRS qui leur refusaient l'accès aux débats de l'Assemblée nationale  vers 22h ce mercredi. 

L'élu déclare avoir reçu un coup de bouclier
et les cinq élus auraient échappé de peu à une bombe lacrymogène. Un manifestant a filmé la scène.


Damien Meslot, député UMP du Territoire de Belfort, raconte l’incident qualifié d' "anecdote" par une certaine presse républicaine, notamment L'Alsace. 
Accompagné d’autres députés UMP, dont le Montbéliardais Marcel Bonnot et le Vésulien Alain Chrétien, il regagnait l’Assemblée nationale par le quai d’Orsay aux environs de 22 h quand, ils se sont vu interdire l’accès au Palais Bourbon par un cordon de CRS.

L'un des manifestants que les CRS tenaient à distance a filmé la scène et posté sa vidéo sur Youtube. 
" Je me suis approché des fonctionnaires de police en montrant ma carte de député, et quelle ne fut pas ma surprise de recevoir un coup de bouclier pour toute réponse, puis de voir un deuxième fonctionnaire sortir une bombe lacrymogène à laquelle nous n’avons échappé que grâce à l’arrivée rapide des caméras de télévision ", s’indigne le député du Territoire. 

L’agence France Presse sélectionne les informations
" La majorité du cortège s’était dispersée peu à peu à partir de 21 h 30, mais vers minuit une petite centaine d’irréductibles, étaient toujours sur place, sur la pelouse devant les Invalides, où ils avaient planté une tente. Quelques députés UMP étaient venus leur apporter leur soutien et leur demander de se disperser. Un peu plus tôt, d’autres manifestants s’étaient installés au milieu du quai d’Orsay, où ils avaient également monté une tente, avant d’être délogés par les CRS. Quelques jeunes au crâne rasé ont brièvement crié Occident, Occident."

France 3 écrit en revanche :
 
"Des opposants manifestent pacifiquement leur opposition au projet de loi sur le mariage pour tous." 
Et de rappeler le dispositif policier "surdimensionné" du précédent rassemblement: "En début de semaine, près de 70 opposants avaient été interpellés devant l’Assemblée."


Damien Meslot s’indigne
 " Comment peut-on expliquer que des CRS qui bloquaient tous les accès à l’Assemblée nationale aient refusé à quatre députés UMP de rejoindre leurs bureaux ? Quelle disproportion entre le dispositif policier massif et extrêmement fébrile et le caractère très pacifique des manifestants qui étaient assis par terre et qui chantaient la Marseillaise ? "

Les images filmées par un témoin montrent des manifestants debout, qui soutiennent les élus de la République. Interrogés par France 3, les autres parlementaires présents sont plus mesurés que leur collègue belfortain. Jean-Marie Sermier (député de Dôle) dit que son collègue a été "un peu poussé " par un CRS. Pour Alain Chrétien, député de Vesoul, " il a reçu un coup d’épaule avec le bouclier quand il a tenté de forcer le passage ". 


Le député UMP du Territoire de Belfort demande que " cessent les provocations des forces de l’ordre qui ne peuvent qu’engendrer la violence "
.

Le député avait
 en conséquence interpellé Manuel Vals, ministre de l’Intérieur, lors de la séance de questions orales au gouvernement du mercredi 17. Manuel Vals lui a répondu  : "La présence des forces de l’ordre était justifiée pour empêcher les manifestants d’entrer dans l’Hémicycle. Les parlementaires et leurs collaborateurs pouvaient entrer, bien entendu. Je rappelle qu’au moment où je vous parle, des parlementaires de la majorité, et de l’opposition, qui ont manifesté leur intention de voter cette loi, reçoivent des menaces. M. le Député, vous qui parlez d’ordre, je suis étonné que dans votre bouche, il y ai ces critiques des forces de l’ordre. Je le redis aux députés de l’opposition : leur rôle est de faire en sorte que l’ordre soit respecté."
La déclaration de J.-M. Sermier n'est publiée ni par L'Alsace, ni par Le Pays (belfortin) et ni par l'AFP: "Il [Damien Meslot] voulait notamment savoir si le Ministre de l'Intérieur a donné des ordres aux fonctionnaires de police pour empêcher les députés de l'opposition de rejoindre l'Assemblée Nationale." 
Les députés doivent désormais assurer l'ordre public ! 
 Et quel est donc le rôle de Valls, quand il n'est pas au concert ?

VOIR et ENTENDRE
pour se faire un jugement indépendant de la presse partisane:

 

5 commentaires :

  1. Ce genre d'action discrédite ce gouvernement

    C'est tout simplement une manifestation de mépris total et insupportable des autres.

    Mais nous sommes dans un état totalitaire !!!

    Ils n'ont pas été voté pour çà, ou j'ai la berlue.

    Taubira qui chante " Le temps des cerises " lors de l'ouverture de l'assemblée. Mais quelle dérision, quelle légèreté de comportement pour un ministre
    alors que nous allons vers une déflation
    peut-être les homos ont des solutions, des sous...

    Ce mariage rejeté par le plus grand nombre des français est peut-être " le bon plan " pour alléger la dette, donner du travail, remplir les caisses de retraites, de sécurité sociale etc, etc....

    Je ris, oui, mais de plus en plus jaune.

    RépondreSupprimer
  2. j'aime beaucoup votre site, je le mets évidemment dans mes bookmarks
    voyance gratuite

    RépondreSupprimer
  3. C'est tout simplement lamentable, et ce n'est pas ainsi qu'ils vont calmer les français, leur donner de l'espoir, le contraire et pire est en train de germer dans bien des esprits.
    Pauvres socialos qui ne voient pas plus loin que le fond de leur porte-feuille.

    RépondreSupprimer
  4. Procédé habituel de la Gauche, démocrate uniquement de nom et lorsque le processus démocratique est en sa faveur.

    C'était déjà la méthode employée pour justiifer le blocage des Universités: organiser des simulacres de débats, ne consistant qu'en soliloques faute de contradicteurs, rejetés (parfois violemment) par les gros bras des pros des grèves e tmanifs destructrices des syndicats d'Extrême Gauche, puis diffuser quelques images montrer les pseudo-étudiants (nullards ne venant à l'Université que pour la deuxième ou troisième fois-- après l'inscription et les premiers cours impossibles à suivre pour eux) "votant" à "l'unanimité" le maintien de la privation à l'immense majorité (plusieurs milliers, comparés aux misérables petites centaines ratissées partout) de leur droit à travailler, enseigner, étudier et apprendre.

    Nombres points communns:
    - une ultra-minorité ne représentant personne
    - manipulée par les partis et syndicat de Gauche
    - pour semer le désordre;
    - des gorilles pour empêcher l'opposition (représentant vraiment, elle, l'hyper majorité de l'opinion) d'accéder aux lieux,
    - donc empêcher toute contradiction, tout débat démocratique et tout vote correspondant à ce que veulent vraiment les gens (notamment les personnes concernées, puisque les LGBTI ne sont pas plus représentatifs des homosexuels que "La Cage Aux Folles"-- à cette différence près que le film respectait ces personnes et ne suscitait en rien l'homophobie, et n'y encourageait pas non plus, tout comme les opposants ne la promulguent nullement),
    - tout en diffusant de fausses informations pour faire croire à l'existence du respect des principes élémentaires de la démocratie et en diabolisant l'autre.

    Toute ressemblance avec les Dictatures (clairement déclarées) n'est pas fortuite.

    Toute cela pour satisfaire les fantasmes malsains du milliardaire héritier qui s'est payé un Président uniquement dans ce but, au détriment de la grande majorité des homosexuels, et des enfants-- qui, eux (les enfants), n'ont aucun choix de quoi que ce soit, et en subiront les pires conséquences.

    RépondreSupprimer
  5. Mariage gay et violence.

    Finalement le mariage gay c'est le refus de constater la différenciation sexuelle, différenciation qui est à la base du mariage .

    Il existe une altérité sexuelle , fondement de la création de l'individu , de sa personnalité.

    Les humains ne sont pas semblables dans leur identité , leur histoire , leurs goûts , leur religion.... . En particulier ils sont marqués par leur appartenance à l'un des deux sexes.
    Tout cela structure leur personnalité.
    Le principe incontournable de la vie sociale, c’est précisément de faire vivre ensemble des gens qui ne sont pas identiques, de gérer les différences entre les individus sur un mode pacifique et non pas sur un mode de violence .

    Si l’on fait disparaître la différence dans les relations sociales, en particulier la différence sexuelle, qui s'exprime socialement et juridiquement par le mariage, cela veut dire que l' on entraîne une frustration de l’expression de la personnalité, et que cette frustration débouchera un jour ou l’autre sur la violence afin de faire reconnaître son identité particulière contre l’uniformité sociale, contre le fait qu'être homme ou femme c'est crucial.
    Avec le mariage gay être homme ou femme se serait pareil pour la société , puisqu' avec ce mariage l'on peut marier un homme avec une femme mais également deux hommes entre eux ou deux femmes entre elles.

    Il y a violence à vouloir confondre les sexes.


    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):