POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 22 avril 2013

Jean-Luc Mélenchon vise la succession d'Ayrault-Zéro à Matignon

Jean-Luc Mélenchon se voit en Premier ministre de la France
Mélenchon de Matignon

"Bien sûr, c'est le but", a déclaré lundi le co-président du Parti de gauche sur Europe 1.
"François Hollande avait une chance de faire quelque chose de bien, il l'a ratée. Il peut se rattraper (...) Il peut me nommer Premier ministre. Je n'ai pas peur", a-t-il ajouté avant de préciser qu'il n'apas été contacté dans la perspective d'un éventuel remaniement.

Marine Le Pen n'a pas laissé passer
Mélenchon n'a peur de rien
"Je suis heureuse d'apprendre que l'ambition de M. Mélenchon, c'est d'être second du capitaine de pédalo", a déclaré sur France Info la présidente du Front national, reprenant une expression utilisée par le candidat du Front de gauche à la présidentielle de 2012 pour qualifier François Hollande.

"Comme quoi il y a des gens qui ont des petites ambitions dans la vie", a-t-elle ajouté.

Devoir de mémoire
VOIR et ENTENDRE le candidat du PCF à la présidentielle 2012, Mélenchon, sommer un militant communiste contestataire de dégager ! 
Un "casse-toi, pov' coco" qui n'a pas retenu l'attention des media...

1 commentaire :

  1. Les socialos ont démontré leur incompétence notoire, leur obstination, non seulement à minimiser les opinions du peuple, mais à les rejeter d'une façon absolument injurieuse et insupportable.
    J'ai entendu pour la première fois, pendant ce défilé, crier : " Hollande démission ". OUHHHHHHHH la la

    Les médias qui ont le droit de s'exprimer sont à l'avenant, ce ne sont plus des journalistes dans le sens noble du terme, ce sont des porte-paroles agressifs de ce gouvernement.

    ILS DEVRAIENT tous, RAPIDEMENT REALISER QUE LE PEUPLE N'EST PAS CONSTITUE D'IMBECILES, QUE CE PEUPLE SAIT TOUT, LES JUGE TELS QU'ILS SONT, il y a heureusement, beaucoup de sources fiables, sûres et qui ne transforment pas la réalité en la trafiquant au gré de leurs désirs...

    Jean-Luc Mélenchon se fait des illusions, mais il est certain que les socialos déçus se tournent de plus en plus vers le FN, pas vers la droite classique, encore un leurre socialiste qui est connu, de vouloir mettre tout sur le dos des autres, car ils sont incapables d'assumer leurs actions et encore moins les retombées de ces actions.

    Il faut ajouter que leurs communistes sont l'égal du FN, ALORS : il n'y a pas de quoi oublier l'un pour taper sur l'autre. De plus l'origine et l'allégeance pendant longtemps des communistes est tristement connue.

    Ce gouvernement va s'accrocher au pouvoir comme des sangsues...:" je sais tout et je fais ce que je veux ". Mitterand était tout de même plus futé.


    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):