POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 27 avril 2013

Hollande et sa suite sont aussi en Chine pour du tourisme

Dilettantisme du président français

A Pékin, le président français a ménagé ses hôtes
Déhanché de podium de mode
Dernier jour de visite pour François Hollande en Chine, ce vendredi 26 avril. 
Le président français s’est rendu à Shanghai, d’où il a cité Deng Xiaoping pour expliquer sa méthode pour sortir la France de la crise économique : "Nous traversons la rivière en nous appuyant sur les pierres, à tâtons", a-t-il déclaré, à l’issue d’une journée très chargée : visite privée de la cité interdite à Pékin, rencontre avec le Premier ministre Li Keqiang et déjeuner avec son homologue chinois Xi Jinping.

La culture escamotée
A la Cité interdite, la délégation française n'a passé que 40 petites minutes pour découvrir le siège du pouvoir impérial chinois pendant cinq siècles et les objets précieux remis par les Jésuites à la dynastie des Qing et conservés à la Cité interdite. 


La "gauche molle" a occulté les violations des droits de l'homme
Alors que le quinquennat de Nicolas Sarkozy avait été marqué par une période de brouille autour de la question du Tibet, François Hollande s’est contenté d’évoquer le Tibet et les droits de l’homme de manière évasive : le nom de l’ennemi numéro un du Parti communiste chinois, le prix Nobel de la Paix emprisonné Liu Xiaobo, n’a ainsi jamais été prononcé.


Hollande n'a eu que faire du sondage réalisé par l'IFOP du 16 au 18 avril 2012 dans lequel les Français se montrent à la fois soucieux de renforcer nos échanges avec la Chine, et inquiets de la place grandissante qu'elle occupe sur la scène internationale.

Au fond, les ministres peinent à jouir
des lieux
Dans cette même enquête, nos concitoyens se déclarent particulièrement préoccupés par la situation des droits de l'Homme en Chine. 92% d'entre eux la considèrent insatisfaisante en Chine de manière générale, et au Tibet spécifiquement (94% d'insatisfaits). Emus par la vague d'auto-immolations dans cette région, 83% se déclarent solidaires du peuple tibétain, et 66% demandent à ce que le Président de la République évoque directement le sujet avec le Président Xi Jinping.

Le président socialo-écolo est pareillement méprisant de l'avis des Verts d'EELV
Le sénateur
André Gattolin (EELV, Hauts-de-Seine) et le député Noël Mamère (EELV, 3° circonscription de Gironde), quantités négligeables, avaient pourtant pressé le président de la République d'oeuvrer à l'établissement d'un dialogue ouvert et sans faux semblants avec son homologue Xi Jinping et les dirigeants de la République Populaire de Chine. Ils en sont pour leurs frais tous ceux qui avaient incité l'exécutif à faire part de sa vive préoccupation sur les violations des droits de l'Homme et des libertés publiques en Chine, singulièrement au Tibet, mais aussi au Turkestan oriental. Hollande n'est pas disposé à soutenir une théocratie tibétaine.

En matière économique, le bilan est piètre


Les grands contrats espérés au Grand palais du peuple se sont en effet, pour beaucoup, traduits en simples lettres d’intention
Dans le domaine nucléaire, la déclaration tripartite de long terme signée ce jeudi entre Areva, l’électricien chinois CGNPC et EDF permet de réaffirmer l’importance de la relation franco-chinoise. 
Concernant l’aéronautique même chose : la vente de 60 Airbus annoncée ce jeudi est essentiellement une confirmation de commandes déjà planifiées ou gelées.

Quant à la filière porcine française qui espérait vendre de la charcuterie sur le marché chinois, elle devra, faute d’accord, se contenter d’une simple mission d’évaluation. " Il s’agit d’un début et il faut être patient en Chine, nuance Robert Volut. Pour l’instant, jamais aucun Chinois n’est venu voir nos usines, rappelle le président de la Fédération française des industriels charcutiers traiteurs. Il est raisonnable pour un client de visiter ses fournisseurs, et ça se passe comme ça chez Airbus depuis 25 ans. Il s’agit donc d’une première étape et on va leur montrer ce que c'est que des bons produits français". 
En attendant, le groupe GDF Suez est l’un des seuls à repartir avec un nouveau contrat signé par la China National Petroleum Corporation (CNPC). Français et Chinois travailleront notamment sur un projet de stockage souterrain de gaz naturel.

5 commentaires :

  1. Comme celle dont il était précédemment le concubin, François Hollande a donc réduit les Chinois au stéréotype du Chinois en robe de soie, à la longue natte et au sourire constant qui ne s'exprime que par citations de philosophes, aphorismes et déclarations mystérieuses.
    C'est insultant.

    Par ailleurs, il ne réalise même pas ce qu'il dit: connaît-il le sens de l'expression "à tatons"?
    Avec cette citation, il a déclaré avancer au hasard, à l'aveugle, sans savoir où il va.
    Il est donc tout fier de ne pas savoir ce qu'il fait, au point de s'en vanter auprès des chefs d'état et de gouvernement étrangers, pensant les impressionner?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  2. "Les pires horreurs de la Science Fiction, imaginées ou non, avec la Gauche Française, c'est maintenant".

    Des robots, sans émotions, sans liens affectifs, qui deviendront vieux et qu'on "aidera" à mourir parce que leur vie dure trop longtemps...

    Sans arbre généalogique, venus de nulle part, qui s'en souciera ?

    "Communiqué du Docteur DICKES du 26 novembre 2010"

    http://www.acimps.org/content/view/192/1/

    (Nicolas Sarkozy était contre l'euthanasie)


    "Jacques Attali : "François Hollande doit être le chirurgien de la France"

    http://www.rtl.fr/video/emission/rtl-et-vous/jacques-attali-francois-hollande-doit-etre-le-chirurgien-de-la-france-7759919174?page=2

    Quand des personnes décident pour TOUS, QUI doit vivre ou mourir :

    "L’eugénisme n’est pas un droit de l’homme"

    http://www.stopeugenicsnow.org/component/k2/itemlist/category/7-france.html

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):