POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 12 avril 2013

Après sa reculade, Hollande envoie des femmes, Lebranchu et Pau-Langevin, en Ardèche

Un comité d'accueil des opposants au mariage homosexuel

A défaut du président Hollande dont l'impopularité l'avait poussé à renoncer à son déplacement, les 5 et 6 avril dernier, deux ministres, l'une en Ardèche, l'autre dans la Drôme.
Après les aveux de blanchiment de fraude fiscale de son ministre du Budget, Jérôme Cahuzac,  "trop compliqué d'aller au contact des Français", avait avoué l'Elysée...

La ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique s'est rendue à Annonay, Ardèche du nord. 

Marylise Lebranchu avait choisi le territoire conquis de l'ambitieux député-maire socialiste Olivier Dussopt, rapporteur du projet de loi sur la décentralisation, pour rencontrer des élus locaux sélectionnés, exposer les grandes lignes de son projet et tenter de répondre à leurs inquiétudes.
Elle a fait un passage éclair à l'entreprise Frappa de Davézieux, spécialiste de la carrosserie industrielle.
Lebranchu avec Dussopt, son escort boy,
à sa droite
La visite était en fait essentiellement politique, car on aura retenu sa déclaration jeudi à Annonay Lebranchu, s’est en effet exprimée sur les mesures de transparences annoncées par François Hollande. « Je réfute le mot moralisation car ce n’est pas parce quelqu’un a fait une faute grave que tout le monde en fait. Pour mon patrimoine, je suis obligée en tant que ministre, je le donnerai. En revanche, je condamne tous les media qui feront un classement du patrimoine des ministres » Et la socialiste vertueuse d’ajouter: « D’accord pour la transparence mais pas pour tout le monde car, chez les parlementaires, il peut y avoir des situations personnelles compliquées ». 

La ministre George Pau-Langevin est passée jeudi par Romans et Bourg-de-Péage

Sur le thème de la “réussite éducative : quelle évaluation ?”, George Pau-Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative, s'est rendue jeudi à l’école élémentaire Louis-Pasteur de la commune PS de Bourg-de-Péage pour échanger en début d'après-midi avec une poignée de représentants de la communauté éducative et les élus sociaistes sur la coopération école-collectivités. 
Puis elle est intervenue lors d’une table ronde consacrée à l’évaluation des dispositifs de réussite éducative (DRE) à Romans. Dans ce cadre, le dispositif de réussite éducative de l’école de Saint-Exupéry a été mis en exergue.

Les opposants au “mariage pour tous” ne lâchent rien

Privés de débat populaire et traités d'extrémistes, les opposants au “mariage pour tous” voulaient se faire entendre. 
Ils attendaient George Pau-Langevin de pied fermehier après-midi devant l’hôtel de ville de la ville PS de Romans. “PMA/GPA : la Drôme n’en veut pas”, pouvait-on lire sur la banderole déployée par les manifestants. « Nous défendons la loi d’aujourd’hui, la loi de toujours», revendiquait l’un d’entre eux alors qu’il était, comme les autres, mis à l’écart par les forces de police. « Nous sommes là pour exprimer nos idées paisiblement, et dire que nous faisons partie de ces millions de personnes opposées au projet de loi du président de la République » soulignait un autre manifestant.

Des manifestants que la ministre aura méprisés, mais qu’elle aura nettemnt entendus puisqu’ils ont tapé sur des casseroles, place Jules-Nadi, tout le temps de la réunion, rapporte la presse locale, uniquement.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):