POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 8 avril 2013

Avec 70% d'opinions négatives, François Hollande peut-il imposer sa loi ?

Seulement 1 Français sur 4 supporte encore Hollande et sa bande

Hollande perd cinq points en un mois et franchit le seuil symbolique de 70% d'opinions négatives, contre 26% de positives, selon le baromètre Ipsos-Le Point diffusé ce lundi.
Il dit savoir où il va,
mais les Français ne suivent plus
Cette chute du président de la République est la conséquence du choc provoqué par l'affaire Cahuzac, ajouté aux autres sujets de mécontement, notamment le chômage et la réforme des retraites.

Le chef de l'Etat est particulièrement en chute libre chez les électeurs de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle il y a un an (- 10,2% d'opinions favorables).

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, souffre d'un désaveu moins cinglant, perdant trois points d'opinions favorables, à 28%, soit deux points de plus que le locataire de l'Elysée.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, conserve la tête hors de l'eau, avec 52% d'opinions favorables, mais lui aussi voit les opinions défavorables monter de huit points, à 33%.

Sur les 38 personnalités testées, 34 voient leur taux d'opinions défavorables augmenter, signe d'une
 contamination de l'ensemble de la classe politique par l'Elysée.

L'UMP ne pâtit pas de l'affaire Cahuzac

Bon sondage également pour François Fillon (47 %
d'opinions favorables) et Nicolas Sarkozy à 45 % d'opinions favorables, en s'installant à la 3e place, avec un gain de 3 points. Chez les sympathisants UMP, Fillon progresse de 11 points et atteint 76 % de bonnes opinions. Mais Nicolas Sarkozy reste le préféré avec 85 % de bonnes opinions. On voit bien que, au travers des montées de Bayrou et de Fillon, l'opinion se tourne vers des figures rassurantes qui n'ont aucune casserole connue à ce jour.
Les femmes de France se reconnaissent-elles
en la concubine voilée du président ?
Dans cette enquête, la gestion socialiste profite aux extrêmes, le président du Parti de gauche et la chef de file du Front national continuant à se tenir dans un mouchoir, respectivement 17e et 18e. Jean-Luc Mélenchon obtient 35% d'opinions favorables (+1) et Marine Le Pen 33% (+2).

Le sondage Ipsos/Le Point a été réalisé auprès de 976 personnes, les 5 et 6 avril, alors que le président et sa concubine étaient au Maroc.

4 commentaires :

  1. "Avec 70% d'opinions négatives, François Hollande peut-il imposer sa loi ? "


    A votre avis ???????????????????

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/04/08/01016-20130408ARTFIG00579-proces-verbaux-en-serie-pour-le-port-du-sweat-shirt-de-la-manif-pour-tous.php

    RépondreSupprimer
  2. "Hollande ? Le Garcimore de la politique"
    par Alban Pivot

    http://unionrepublicaine.fr/hollande-le-garcimore-de-la-politique/

    RépondreSupprimer
  3. Et c'est qui le Prefet derrière tout ça ?
    Pédigré, affiliation politiques, copinages : On saura tout

    Et quant à imposer sa loi avec 70% d'impopularité, la question ne se pose pas, il n''envisage pas de renoncer, ni de remanier son gouvernement ni rien qui pourrait démontrer qu'il est tolérant, intelligent, démocrate ou juste honnête...

    La réponse est la même : Il nous emmerde et il en est fier !

    RépondreSupprimer
  4. Il peut faire ce qu'il veut jusqu'en 2017.
    Il est le chef et le chef a toujours raison...

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):