POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 11 avril 2013

Le chameau de Hollande s'est fait dévorer

Le chameau malien offert à Hollande a fini en tagine


Le chef de l'État avait reçu l'animal en présent lors de sa visite au Mali.
 
Le chameau de l'Elysée ne
supporte aucune rivale
François Hollande considéra sans doute qu'il en avait déjà un  à la maison et le "chef de guerre" se résolut à abandonner son cadeau sur place, le confiant aux bons soins d'une famille malienne qui a fini par le dévorer à belles dents.

François Hollande porte décidément la poisse
Alors que le gouvernement est ébranlé par l'affaire Cahuzac, une autre nouvelle, certes anecdotique mais triste, est ainsi venue assombrir le ciel d'orage du président: son chameau a été sacrifié selon le rite musulman et croqué. C'est le magazine Valeurs actuelles qui le révèle en mars 2013.

L'animal avait été offert au chef de l'État lors de son arrivée au Mali, le 2 février. Il avait été accueilli avec ferveur par la population, après que plusieurs villes aient été reprises aux islamistes qui les occupaient mais s'étaient mis en sécurité en se retranchant en mobylettes et en pickups.

Un destin brisé

Hollande en moto-taxi en 2011
pour paraître jeune et dynamique... 
Le destin de l'encombrant - et bruyant - camélidé présidentiel aurait pourtant dû être plus souriant. L'Élysée avait annoncé que l'animal rejoindrait un zoo français, le temps de le faire vacciner. Le chef de l'État avait pourtant assuré qu'il s'en servirait "autant que possible comme moyen de transport", avec chauffeur.

VOIR et ENTENDRE l'impact de l'intervention malienne du chef de guerre français dans le monde, selon une vidéo d'animation qu'une société Taïwanaise:
Hollande et sa meuf à vélo
(été 2012)

Mais les chances de croiser le couple de Bidochon présidentiel à califourchon entre les deux bosses du chameau avaient vite sombré comme un sondage. Les services français avaient finalement décidé qu'il était plus sage de laisser le camélidé sur place et l'avaient confié à une famille malienne. Prudence ou sécurité, beaucoup s'interrogent encore.

Rupture aussi entre le maître et l'animal ?

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, avait reçu pour mission de donner des nouvelles du chameau à chaque Conseil des ministres. 
La semaine dernière, elles étaient alarmantes: les gardiens affamés devaient être des djihadistes.



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):