POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 17 avril 2016

Nuit Debout, Finkielkraut et le triomphe de l'antisémitisme 'citoyen'

A. Finkielkraut, outragé par "fasciste" et autres insultes le visant sur la Place de la... République

Le philosophe avait voulu étudier 'Nuit Debout'  sur la place de la République


L'académicien a été maltraité par les très "pacifiques" militants "citoyens" -mais totalitaires- du mouvement gauchiste Nuit debout. Francetv.info estime qu'Alain Finkielkraut a été simplement "furieux d'avoir été ...chassé" !

Chez les binaires, d'un côté, il y a
Alain Finkielkraut et, de l'autre, Frédéric Lordon, l'économiste (CNRS, membre du collectif Les économistes atterrés et collaborateur du journal Le Monde diplomatique) idolâtré par les militants de la Nuit Debout.


Au printemps 2016, Frédéric Lordon s’engage contre la réforme Valls du Code du travail portée par la ministre El Khomri et il intervient dans un amphithéâtre de Tolbiac puis prend la parole dès la première occupation de Nuit debout sur la place de la République. Selon lui, le mouvement doit cesser de revendiquer et entrer dans "le moment de la réappropriation politique".

Venu samedi 16 avril place de la République à Paris constater par lui-même ce qu'est le phénomène dont la presse vante l'esprit  neuf, citoyen et tolérant, le philosophe a été chassé du rassemblement sous les insultes. "Casse-toi", "facho", ont crié certains militants au Français de confession israélite.

Celui-ci aurait alors "rapidement perdu son sang-froid," accuse francetvinfo.fr. Sous le coup de l'indignation, il a insulté la foule. "La scène a été filmée", précise la chaîne de service public.
VOIR et ENTENDRE le document infamant pour Nuit Debout que France Télévisions préfère ne pas diffuser:


Alain Finkielkraut ne riposte que plusieurs minutes après avoir subi une avalanche d'insultes antisémites de la part de pseudo jeunes débatteurs prétendant refaire le monde. Il revendique alors son droit au respect en tant que "personne humaine, tout de même" !
"C'était prévisible que j'allais tomber sur des demeurés"

Venu un peu plus tôt dans la soirée,  sous la conduite et la protection de l'altermondialiste Julien Bayou, eurodéputé EELV, parti participant au gouvernement Valls, le ministre des Finances grec, Yanis Varoufakis, communiste démissionnaire, a reçu un accueil chaleureux sur la place de la République ! "Je vous apporte la solidarité d'Athènes", a-t-il lancé aux militants internationalistes.
Si le p'tit Cazeneuve cherche vraiment l'un des responsables du mouvement, il le tient... 

Quant à Alain Finkielkraut, en revanche, "je lui ai demandé s'il était venu en soutien et il m'a répondu :'Je suis simplement venu me faire un avis, mais c'était prévisible que j'allais tomber sur des demeurés'", raconte l'auteur de la vidéo sur sa page





















Une scène qui rappelle "les heures les plus sombres de notre Histoire"
Le prochain itinéraire des activistes anarcho-révolutionnaires mènera-t-il Nuit Debout au Vel'd'Hiv ?


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):