POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 1 avril 2016

Mystère autour de l'orchestre d'Anne Gravoin, épouse Valls

Les liens étranges de l'orchestre d'A. Gravoin avec la Françafrique et les marchands d'armes

L'
Alma Chamber Orchestra, dirigé par l'épouse du Premier ministre intéresse l'
hebdomadaire L'Obs 

Il lui consacre une enquête à ses casseroles musicales, notamment sur les zones d'ombre qui l'entourent.
Premier violon de son propre orchestre
L'Obs publie ce jeudi un long papier sur l'Alma Chamber Orchestra, orchestre créé en mai 2013 et dont la direction artistique est confiée à la femme du Premier ministre français depuis trois ans. Or, l'Alma Chamber Orchestra, dans lequel Anne Gravoin (ci-dessus, à gauche) est une modeste violoniste qui, à 50 ans, ne voulait pas rester seulement la violoniste de Johnny Hallyday ou de Nolwenn Leroy. 

Alors,
à l'épouse du ministre de l'Intérieur de Hollande, s'est présenté un homme d’affaires providentiel qui lui a offert un orchestre classique, lequel comporte par ailleurs les meilleurs solistes mondiaux, ce qui a interpellé le magazine, d'autant que cette formation souhaite "diffuser un message de paix et de fraternité"... De quoi suspecter cette petite-fille du docteur Corenfeld, émigré de Moldavie soviétique?

"L'orchestre a aimanté l'intérêt d'une mosaïque de personnages, au carrefour de la politique, des affaires, de la diplomatie parallèle, tous gravitant autour de son premier violon, Mme Valls, officiellement par "amour de la musique," indique L'Obs et "pour le rapprochement des peuples par le langage du cœur et de l’esprit dont la musique est l’expression universelle"." L'enquête poursuit: "On y trouve pêle-mêle un marchand d'armes, "proche du président congolais Denis Sassou-Nguesso", un vieux routier de la Françafrique, "décoré en juin dernier des insignes d'officier de la Légion d'honneur par Manuel Valls en personne", un raider boursier, François Gontier (PDG du conglomérat Eaux et Electricité de Madagascar, EEM) reconverti dans la vente de tenues militaires, "plusieurs fois épinglé par la justice et l'Autorité des Marchés financiers, qui héberge les bureaux d'Anne Gravoinet, enfin, un businessman, naviguant entre la France et le Koweït."
A propos de Françafrique, rappelons 
 aux amateurs du devoir de mémoire que, de 1986 à 1992, Jean-Christophe Mitterrand fut conseiller au cabinet de son père François pour les Affaires africaines et que son comportement lui valut en Afrique le sobriquet de 'Papamadi' (papa m'a dit)...

L'orchestre serait soutenu par la fondation du plus important groupe d'armement en Afrique (Paramount), apprend de cette enquête. Las de tout financer lui-même, Zouhir Boudemagh, le mécène principal de l'orchestre, également président, aurait eu besoin de nouveaux partenaires. 
Zouhir Boudemagh, le mécène à l'origine de l'Alma Chamber Orchestra, est son président. Ce mystérieux homme d'affaires d'origine algérienne, représente en France du groupe Al Sayer, un conglomérat koweïtien, mais la rumeur veut que, dévasté par la mort de sa femme, il ait voulu créer un orchestre classique en hommage. C'est par l'entremise de Mohamed Mestar, le producteur de Faudel et de Rachid Taha, qu'il fait ainsi la connaissance d'Anne Gravoin, à l'automne 2012.
Il aurait jeté son dévolu sur Jean-Yves Ollivier, un "homme d'affaires aux multiples vies, figure de la Françafrique" et figure de la diplomatie parallèle -notamment contre l'apartheid et pour la libération en février 1990 de Nelson Mandela (mort le 5 décembre 2013), si on en croit le film 'Plot for Peace' (2013) et sa propre autobiographie vendue à la sortie de ce film- , décoré de la Légion d'honneur par Manuel Valls en 2015.
Jean-Yves Ollivier : Figure de la Françafrique, il est l'homme de confiance du président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso, réélu le 20 mars dans un climat d'extrême tension. Sollicité par Zouhir Boudemagh, Jean-Yves Ollivier a aidé à l’organisation de la tournée de l'Alma Chamber Orchestra en Afrique du Sud, en avril 2015. Avec la Fondation Brazzaville, qu’il préside, il a aussi parrainé le concert de l’orchestre à la Philarmonie de Paris. Il a reçu les insignes d’officier de la Légion d’honneur des mains de Manuel Valls en juin 2015, deux mois après la tournée sud-africaine.
VOIR en ENTENDRE un entretien de J.-Y. Ollivier avec Le Point:


Zouhir Boudemagh aurait associé Ollivier à Ivor Ichikowitz, fondateur de Paramount Group, "richissime marchand d'armes sud-africain" (blindés, avions de combat livrés au président du Congo-Brazzaville) et... philanthrope, qui aurait pris en charge la tournée de l'orchestre en Afrique du Sud. Mieux, ces deux partenaires seraient proches du très contesté général Denis Sassou-Nguesso, baron du Parti congolais du travail (PCT), parti politique congolais d’obédience marxiste-léniniste, puis social-démocrate à la chute de l'URSS.


Conflit d'intérêts à la tête de l'Etat ?

Cerise sur le gâteau, Anne Gravoin utiliserait les réseaux de son mari pour remplir les salles, au Maghreb, en Afrique du Sud, au Moyen-Orient et le 8 janvier dernier, à la Philharmonie de Paris, précise L'Obs. Cité par le magazine, un ancien membre du gouvernement explique que les ministres avaient été invités à un concert Salle Pleyel en 2014. "Trois semaines avant, les réservations étaient à moitié vides et, après le remaniement, c'était complet", signale-t-il. "Quand l'épouse du Premier ministre se produit à l'étranger, même à titre privé, les ambassadeurs ne restent pas les bras croisés", insinue encore le magazine.

L'hebdomadaire a contacté  la femme de Manuel Valls au départ de l'enquête. Dans un premier temps, elle n'a pas souhaité répondre, car elle estimait que l'article serait "à charge". Avant d'envoyer un mail à L'Obs pour préciser qu'elle n'est qu'une simple "prestataire" au sein de cet orchestre. 
Et si c'était un coup de la droite ?!...


Après sa visite de travail à l’Elysée avec son homologue François Hollande, le 7 juillet 2015, et au lendemain de la tournée africaine du président français, le président congolais, le président congolais a reçu le premier ministre français dans un huis clos d'une trentaine de minutes. A l'issue de l’audience, Manuel Valls s’est montré favorable aux initiatives de Denis Sassou N'Guesso, tant au plans national et régional qu'international.


Alors qu'en octobre 2015 les Etats-Unis appelaient au report du référendum prévu au Congo pour modifier la constitution, Hollande avait apporté un soutien appuyé à Sassou N'Guesso, au pouvoir depuis 30 ans.
L’Observateur Paalga n’a pas hésité à tirer à vue sur le locataire de l’Elysée. "Il y a des revirements qui donnent le tournis et vous donnent l’envie de vomir tripes et boyaux", tonna le quotidien burkinabé, représentatif de la presse africaine qui dénonça le soutien "complice" de François Hollande.

Brazzanews.fr s'interroge: "VALLS et son épouse Anne GRAVOIN sont ils otages du clan SASSOU et de ses affairistes ?"
"On parle dans le clan du grand cobra (Sassou) qu’une présumée somme de 6 millions d’euros aurait été remise à Paris par SASSOU au clan VALLS et qu il attend en retour que celui-ci respecte son engagement : "Ne pas intervenir au Congo et bloquer toutes prises de positions françaises quant au futures élections présidentielles de mars 2016 au Congo Brazzaville". 
SASSOU fait pression sur le Premier Ministre Français par le biais de Jean Yves OLLIVIER qu’il a décoré en France dernièrement mais aussi au travers du marchand d’arme Sud Africain Ivor ICHIKOWICH de " Paramount Group" qui aurait financé les concerts de son épouse Anne GRAVOIN en Afrique du Sud.
La corruption au Congo Brazzaville est un art ! Apres l’affaire ASPERBRAS au Portugal, y aura t’ il une autre affaire SASSOU / JY OLLIVIER / Paramount Group/ Famille VALLS en France?"

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):