POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 15 avril 2016

'Dialogues Citoyens' de Hollande: réactions politiques sur Twitter

Hollande, "dans la nuée des critiques"

"Un bide": quelle est l'étendue de son flop d'audience ?

Seulement 3,4 millions de téléspectateurs ont assisté à l'intervention de François Hollande, jeudi soir sur France.
Une audience "mauvaise" pour le président de la République alors que l'horaire de l'émission, diffusée à partir de 20h05, devait avoir un effet positif. Le chef de l'État n'a pas bénéficié du pic d'audience du journal télévisé et a même perdu des téléspectateurs sur la session de 1h45, jusqu'à 21h45 et la coupure publicitaire.


"L'allocution de #Hollande ce soir visait la réconciliation avec les Français : c'est un bide !" @ericcoquerel #OVPL #OnVautMieuxQueCa

— Parti de Gauche (PG) (@LePG) 14 avril 2016


Car ses propos n'ont pas convaincu. A format comparable, François Hollande avait réalisé le 6 novembre 2014 un score plus de deux fois supérieur à celui de jeudi. Sur TF1,  le chef de l'État avait réussi à capter l'attention de 7,9 millions de personnes. Soit 29,8% de part d'audience, avec un pic à 9,8 millions, dans l'émission "En direct avec les Français".
Le 11 février 2016 encore, l'intervention en direct de François Hollande dans les journaux télévisés de TF1 et France 2 avait également fédéré près de 10 millions de Français (5,5 sur la Une, 4,5 sur la Deux).
Avec 14,3% du public devant sa télé, François Hollande a fait moins bien que la série policière "Falco", sur TF1 ( 4.405.000 téléspectateurs, 19,4%).

Hollande: "L'habileté n'est plus suffisante, le pays souffre trop"
Le fil conducteur de cette émission crépusculaire de Hollande voulait mettre en perspective la dernière année de son quinquennat. A défaut d'horizon, on a eu droit à un marathon d'explications qui ne parlent plus à personne, suite à la somme de ses renoncements et trahisons depuis 2012 sont une réalité qui, à un an de la prochaine présidentielle, a été le fil conducteur d'une émission crépusculaire. ce soir, on a bel et bien assisté à la fin du hollandisme.
Les membres du gouvernement volent en escadrille au secours de Hollande

La secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Aide aux victimes n'a pas un mot pour... les Français:
Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports promet une année supplémentaire de chienlit, comme celle provoquée par la réforme Valls du droit du Travail, avec les 'Nuit Debout':
Une radio du service public a trouvé ce tweet introuvable sur la page de Jojo Pau-Langevin, ministre des Outre-mer...
Stéphane Le Foll assume tout...

Méthode Coué de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui ne se soigne toujours pas:
Le 'frondeur' Laurent Baumel, député socialiste d'Indre-et-Loire, souligne en revanche que le 'capitaine de pédalo' rame:
Pour le Parti de gauche, Eric Coquerel, annonce la fin:

Trouve-t-on un seul un internaute ravi ?
Un autre souligne qu'il n'y a pas eu de "couac majeur à signaler" et qu'il s'agit d'une "prestation réussie".

Pourtant, la star de 'Dialogues de citoyens' sur France 2 n’a pas été François Hollande mais Léa Salamé, dont l’interjection "C’est une plaisanterie ?" fera date.
La journaliste réagissait à l'une des contre-vérités présidentielles, lorsque Hollande a évoqué sa politique migratoire et affirmé qu’il n’y a pas de différence avec celle d' Angela Merkel en Allemagne.

C’était néanmoins davantage François Hollande qui interrompait Léa Salamé: déchéance de nationalité, Loi El Khomri, NuitDebout… la passe d’armes entre les deux n’a pas manqué de tensions.

Ce qui est sûr, c'est que l'émission de Michel Field ne sort pas gagnante: avant qu'elle puisse faire ses premières armes, le nouveau patron de l'information sur France 2 l'avait pénalisée, en éliminant deux intervenants, un éleveur et une syndicaliste, à la demande de l'Elysée... Lien PaSiDupes



L'opposition montre peu d'intérêt pour ce fiasco

Le député Eric Ciotti, président du Département des Alpes Maritimes, secrétaire général adjoint Les Républicains, demande toutefois des comptes:



Humour vengeur aussi:

Hors Twitter (c'est possible!), Alain Juppé a réagi sur son blog:

François Hollande à la peine  

Publié le 14/04/2016 par Alain Juppé
J’ai regardé de bout en bout l’émission du Président de la République sur France 2 . C’était courageux de sa part de s’exposer ainsi, dans l’état de faiblesse politique où il se trouve.
A aucun moment il n’a su trouver, selon moi,  la réponse qui fait mouche. Je passe sur quelques affirmations approximatives, par exemple sur le chômage des jeunes. Pour l’essentiel, son argumentation consistait à donner des « informations » (c’est le terme qu’il a utilisé) sur son bilan et à constater que « la France allait mieux ». Or ses interlocuteurs étaient visiblement convaincus du contraire . Il est difficile d’être à ce point en décalage avec l’opinion de la grande majorité des Français.
F. Hollande n’a pas compris ce qu’attendait de lui la jeune femme chef d’entreprise : la volonté de faire sauter les freins à l’embauche qui dissuadent les entreprises, et surtout les PME, de recruter alors qu’elles auraient besoin de le faire. Et le principal de ces freins, c’est bien la rigidité des procédures de licenciement. Mais pour un Président qui se dit encore socialiste, c’est une révolution copernicienne.
Sur l’éducation, la seule mesure concrète dont il s’est prévalu, c’est la création de 60 000 postes d’enseignants supplémentaires. C’est de réformes structurelles que [dont, en français] notre système a besoin. Elles n’ont pas été faites (cf. Mes chemins pour l’école)
Sur la Syrie, je me suis senti en ligne avec son approche. Hélas! la France a perdu la main.
Le seul moment où « ça passait », c’était à l’extrême fin quand, le métier politique aidant, il a fait jouer la corde sensible.
Mais au total, ce qui se dégageait de ces deux heures d’émission pour le téléspectateur, c’était un profond sentiment de scepticisme.

1 commentaire :

  1. Lea salame?

    14H40 Le 22/10/15 News 43

    publié par Marion Lécuyer
    Léa Salamé invitée à déjeuner à l'Elysée deux fois par François Hollande
    Léa Salamé invitée à déjeuner à l'Elysée deux fois par François Hollande...........

    Indépendance des journalistes?????????mon œil et même les deux!
    Cette petite fait de l'esbrouffe pour tirer son épingle du jeu.........bientôt une petit promo pour elle!

    Hollande se fout du reste et de la France puisque ça va mieux......il est au moyen-orient parti se balader donner notre fric, liban, égypte........etc

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):