POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 12 avril 2016

Valls met en garde contre le poids idéologique des salafistes

Manuel Valls a mis en garde contre l'influence idéologique et culturel des salafistes en France

Le Premier ministre a pointé cette branche intégriste de l'islam.

Invité à s'exprimer lundi lors d'une table ronde sur l'islamisme organisée par le forum ("démocratique", mais citoyen, aussi bien !) "Le Sursaut" au théâtre Dejazet à Paris, Valls a défié les salafistes.
"L'objectif est de créer une plateforme de réflexion et d’engagement pour redonner corps à nos valeurs démocratiques face à la menace islamiste et à la récupération populiste" expliquent les organisateurs (ci-dessous).

Même si les salafistes pourraient "représenter 1% des musulmans" en France, selon le Premier ministre,
"leurs messages sur les réseaux sociaux sont les seuls qu'on entend".
"Il y a une forme de minorité agissante, des groupes (salafistes) qui sont en train de gagner la bataille idéologique et culturelle ", a-t-il lancé. "Les salafistes doivent représenter 1% aujourd’hui des musulmans dans notre pays, mais leur message, leurs messages sur les réseaux sociaux, il n’y a qu’eux finalement qu’on entend".


En France, la minorité salafiste est en train de "gagner la bataille idéologique et culturelle," selon Valls.
Et cette bataille "idéologique" est "essentielle" aux yeux du Premier ministre, qui avait suscité une polémique en parlant d’un "apartheid territorial, social, ethnique" après les attentats de Paris en janvier 2015. "Si nous ne gagnons pas cette bataille, on oublie tout", a-t-il insisté. "L’essentiel, c’est comment on reconstruit la République, pas simplement dans les quartiers mais dans tout le pays ".

Le voile, "plus qu'un signe religieux,  un message idéologique"

Pour Manuel Valls, "ce que représente le voile pour les femmes, non ce n’est pas un phénomène de mode, non, ce n’est pas une couleur qu’on porte, non : c’est un asservissement de la femme," affirme Manuel Valls. Le Premier ministre a mis en garde "contre le message idéologique qui peut se dissimuler derrière le signe religieux". Noter que, dans la nébuleuse socialiste, des bobos, supportent la mode islamique, comme ici Line Renaud, ci-contre, au Sidaction 2016
Il a par ailleurs salué l’entretien " lumineux" samedi de la philosophe féministe Elisabeth Badinter, qui a appelé au boycottage des marques vendant des tenues islamiques et dénoncé la minorité "influente" des "islamo-gauchistes".

Sans se prononcer sur l’interdiction du port du voile à l’université, il s’est dit "inquiet sur ce qui se passe" dans certains établissements universitaires. "Ne nous voilons pas la face c’est le cas de le dire dans tous les domaines ", a-t-il ajouté.

"Augmenter massivement les budgets de sécurité et de justice"

Que faire face à la menace d’attentats djihadistes ? "Augmenter massivement les budgets de sécurité et de justice, pendant sans doute des années", a déclaré le Premier ministre.
Pour mémoire,  le 4 avril dans un entretien au JDD, le ministre de la Justice
Jean-Jacques Urvoas avait dressé un bilan sans concessions du passage au ministère de la Justice de la calamiteuse Christiane Taubira. Ce proche de Valls a  dénoncé une justice "sinistrée" et "en état d’urgence absolue " ajoutant que son ministère "n’a plus les moyens de payer ses factures".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):