POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 13 mai 2013

PSG champion: la fête dégénère sous les yeux de la police

PSG: que la fête commence !

Le Paris Saint-Germain dénonce les "casseurs" 
Trocadéro: fête de supporters, au départ

Plusieurs dizaines de voyous sont venus sur Paris gâcher la célébration du titre de champion du PSG organisée lundi place du Trocadéro. 

La direction du PSG s'est excusée auprès des "supporters fidèles et passionnés".
"Cette journée devait être une fête pour Paris, pour le club, pour nos supporters et nos partenaires. Elle a été gâchée par "quelques centaines" (pas sûr) de casseurs qui n'ont rien à voir avec le football et encore moins avec tous ceux qui, lors de chacun des matches, se rassemblent dans l'enthousiasme et en toute sécurité au Parc des Princes", dit le communiqué publié mardi sur le site internet du club (www.psg.fr). 
"Tous les membres du club, les joueurs et les dirigeants, expriment auprès de leurs supporters fidèles et passionnés leur profond regret d'avoir dû écourter les cérémonies de remise du trophée."

Mais le ministre de l'Intérieur s'est trouvé des excuses.

Le ministre de l'Intérieur a aussitôt essayé de minimiser les violences urbaines de lundi soir à Paris: Valls évoque des "bousculades"
Le préfet de police de Paris se défend, estimant que personne ne pouvait prévoir...



La ministre des Sports, une dénommée Fourneyron, n'a rien fait, que parler, après la fête!
L'insignifiante n'a su que s'aligner derrière Valls. "Je tiens à saluer le travail du préfet de police et des forces de l'ordre qui, en concertation avec la Ligue de football professionnel et le club, ont rapidement ramené l'ordre à Paris et maitrisé les débordements", a-t-elle déclaré ...dans un communiqué.
"Je suis profondément déçue et en colère (c'est une manie au gouvernement) que, à la faveur d'une manifestation sur la voie publique, quelques-uns aient réussi à confisquer le plaisir de l'immense majorité des supporteurs du club et à ruiner la célébration que méritaient les joueurs du PSG", a-t-elle commenté inutilement.

Il a été procédé à
21 arrestations et les heurts ont fait une trentaine de blessés hospitalisés.
Casseurs ou jeunes des quartiers ?

Le club donne rendez-vous à ses supporters  samedi au Parc des Princes, lors de la rencontre qui doit l'opposer à Brest, "pour fêter dans la joie et l'unité le premier titre remporté par le Paris Saint-Germain depuis 19 ans."

Le PSG ajoute être "plus que jamais déterminé à poursuivre son projet de bâtir un grand club européen digne de la capitale, très loin des agissements de ceux qui veulent détruire son rêve."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):