POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 24 novembre 2015

Régionales en PACA: les terroristes ne font pas le jeu des candidats FN, selon le candidat PS

Selon Castaner (PS), ce sont "les candidats FN qui font le jeu des terroristes"...

Le barbu du PS déraisonne


La mise en équation douteuse du candidat socialiste
"Les candidats du FN sont les terroristes de la pensée. Quand Marion-Maréchal Le Pen permet d'opposer les catholiques aux musulmans comme son grand-père l'avait fait avec les juifs, ils font le jeu des terroristes aujourd'hui", poursuit l'ancien directeur de cabinet de Tony Dreyfus, alors maire PS du 10e arrondissement de Paris (celui du bistrot Le Carillon et du restaurant Le Petit Cambodge, frappés par les assassins islamistes des carnages du 13 novembre 2015. )
Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste FN en Paca, a en effet déclaré au quotidien Présent, d'inspiration nationale et catholique, que les musulmans "ne peuvent avoir exactement le même rang que la religion catholique" en France. "Il nous faut tout faire pour que cette hypothèse n'existe pas. Tout faire c'est mobiliser le peuple de gauche qui n'a pas envie d'aller voter", a poursuivi ce proche de Manuel Valls, comme il a pu l'être de  Catherine Trautmann, en 1997, ou de Michel Sapin, en 1998.
Castaner
s'est de nouveau prononcé contre une alliance au second tour avec Les Républicains

Le premier ministre Valls, débraillé 
(chemise sortie du pantalon)
est venu apporter le soutien de l'Etat
au candidat PS à sa droite
Alors que sa liste est placée en troisième position derrière le FN et la liste LR-UDI-Modem par les sondages, ce terroriste de la pensée politique a assuré que son adversaire Christian Estrosi, chef de file LR, "a eu souvent un discours plus radical que celui du FN et a commis la faute suprême de banaliser le discours du FN", tandis que lui-même diabolise les électeurs du Front national. "Les Républicains et le Front national, c'est différent, mais les Républicains ont fait le jeu du Front national", a-t-il accusé, tandis que Hollande et Valls appellent à l' "unité nationale" et à un débat digne.

"Il n'est pas aujourd'hui question de s'allier, avec LR, ni demain. Ce serait le mariage de la carpe et du lapin", a affirmé le kamikaze du Parti socialiste, dans sa fuite en avant.

Selon un sondage Ipsos/Sopra Steria publié le 22 novembre et réalisé six jours après les attentats de Paris et Saint-Denis, le FN remporterait les régionales en Paca avec 40% des voix au premier tour et 41% au second devant la liste Les Républicains-UDI-MoDem (30% au 1er tour, 34% au second) et la gauche (25% au second tour). De quoi perdre la raison ! Mais sans doute est-ce aussi l'effet des condamnations de Sylvie Andrieux et Jean-Noël Guérini, ainsi que de la gestion de Michel Vauzelle, PS, président de région sortant.




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):