POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 5 novembre 2015

Le patron de la CFDT, épinglé pour un voyage avion en 1ère classe...

Berger doit s'expliquer sur son refus de proximité avec le troupeau des gens 'ordinaires'

C'est pas ma faute...


Laurent Berger qualifie d'"archi-fausses" les informations du Canard enchaîné sur un voyage avion en première classe.

Laurent Berger a affirmé que s'il a voyagé en 1ère classe c'est qu'il avait été "surclassé" à la suite d'un "surbooking".

L. Berger a fait valoir qu'au retour d'un déplacement aux antipodes en Nouvelle-Calédonie, sa carte d'embarquement a "sonné rouge" lors de l'escale à Tokyo, car "il y avait eu surbooking""Au guichet, la seule option proposée pour rejoindre Paris était le surclassement", a expliqué Berger, interrogé lors d'une conférence de presse consacrée aux nouveaux services mis en place par la centrale.

Même pas eu besoin de revendiquer ?

"Il n'y a eu aucune demande de ma part, ni aucun surcoût pour la CFDT ou pour la compagnie", a-t-il assuré. Même pas un manque à gagner ? 

Et d'ajouter que la "façon dont les faits sont relatés par le Canard enchaîné est archi-fausse".
La presse serait-elle mal informée ? 

Selon l'hebdomadaire satirique paru mercredi, le patron de la CFDT aurait revendiqué de voyager en première classe ce qui lui aurait été "offert" par un gentil patron, le président du groupe Air France-KLM, Alexandre de Juniac. En personne ?
Ces allégations sont "déplorables", selon le secrétaire général de la CFDT et résultent "d'un climat ambiant de syndicat bashing", s'est-il plaint.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):