POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

mercredi 11 janvier 2012

France: le meurtrier d'un ado s’affiche sur Facebook depuis sa cellule

Le système pénitenciaire est-il trop dur pour le meurtrier de Thomas, 17 ans ?


Les parents de la victime sont sous le choc

Le meurtrier s'exhibe sur un réseau social

Sur Facebook, Gisèle et Didier Laché ont découvert il y a deux jours les photos de celui qui a tué leur fils, prises depuis sa cellule de la maison d’arrêt de Villeneuve-les-Maguelone.
"C’est scandaleux ! Je n’arrive pas à comprendre qu’il puisse avoir un appareil photo en prison, et qu’il soit là à faire le beau sur internet ! Vu la manière dont il se montre, je me demande même s’il n’est pas fier de ce qu’il a fait."


"Violence" (et meurtre, accesoirement !) "dans une fête de village"

L'adolescent a été sauvagement tué de huit coups de couteau

Le 17 juillet 2010 à Sérignan, la vie de Thomas, 17 ans, a été fauchée au cours de la fête du village, pour une sombre affaire de rivalité autour d’une fille. Trois des huit coups étaient mortels. Ils ont été portés par un garçon "sans histoires" du même âge, venu du village voisin de Portiragnes.

La presse "humaniste" banalise (le Midi Libre, en l'occurrence

"Le drame de Sérignan vient s’ajouter
à tous ceux qui touchent, année après année, les fêtes votives héraultaises," commente finement (mais froidement) le journaliste délicat.
Et d'ailleurs, la presse vertueuse (et respectueuse) se montre laxiste à donf ! Elle peut même dresser la liste macabre sans sourciller.

Ainsi, quatre jours plus tôt, Gaëtan, 18 ans, a été tué dans des circonstances similaires à Beaulieu.
Et le 9 janvier 2012, la cour d’Assises de l’Hérault doit juger celui qui a donné la mort à Fabien Vigne, 19 ans, le 16 août 2009 à Montarnaud. Bien que le procès soit ouvert, cette presse vertueuse masque vainement l'identité du meurtrier "présumé" (David Prodhomme., 20 ans, venu en bande et soupçonné de préméditation) de la victime "avérée", "Fabulous" Fabien.
Les media malins posent les questions respectueuses des victimes
Mais la question "responsable" d'intello: Crime gratuit ? Anticipe-t-elle aussi le verdict ?
Et dans la série clash des mots qui font buzzer les media malins, Le Post n'a pas manqué l'occasion de se distinguer, titrant : " Fête au village: un jeune tué ". Le Post a le sens de la teuf ! Question subsidiaire en guise de détournement :"doit-on continuer les fêtes votives ?" (jeudi 20 août 2009) "

En attente de jugement

Le calvaire de Gisèle et Didier Laché dure toujours
: un an et demi après la mort de leur fils, ils attendent toujours la reconstitution des faits, et ne savent pas encore quand l’affaire sera jugée. Cet été, l’avocat de "l’auteur [présumé ?] des coups de couteau" - ça s'appelle un meurtrier ? - avait fait savoir que son client avait mûri et réfléchi en prison. "Il a bien pris conscience de l’ampleur de son geste, de sa gravité", garantissait alors Me Jean (ou Philippe?) Terrier à propos de l'artiste photographe.

Ce cher maître est dans le sens de l'Histoire

C'est aujourd'hui un réflexe de toutes les défenses: il assure déjà que le meurtrier est immature...
Faut-il être équilibré pour tuer ?
La question qu'il ne se pose pas...
L'autorisation à un détenu d'arborer en prison une effigie du révolutionnaire Guevara est-elle de bon aloi ?

Accusé du meurtre, il fait le V de la victoire sur Facebook

Des propos d'avocat que ces images dénoncent
Les photos prises en cellule sont visibles sans restriction sur Facebook
depuis le 1er novembre. L'homme, majeur de 19 ans et probablement électeur, si "immature" soit-il, montre ses muscles, bombe le torse, et fait le V de la victoire. "Ces photos sont choquantes pour la famille mais sont aussi instructives sur le fond du dossier", estime Me Abratkiewicz, avocat des parents de Thomas Laché.

"Entre le repentir avoué en procédure et le comportement de petit caïd en maison d’arrêt, on voit le vrai visage de ce garçon qui n’hésite pas à afficher sur les murs de sa cellule une coupure de presse sur son affaire, entre deux pin-ups et des joueurs de football."

L’avocat va saisir le juge et le procureur de la République, afin de savoir comment ces photos ont pu être prises et diffusées sur internet. Le prévenu et son co-détenu, qui apparait aussi sur les images, risquent eux d’être rapidement sanctionnés par l’administration pénitentiaire.


Pas d’internet en prison ?

VOIR et ENTENDRE le reportage de M6, le 6 janvier 2012:


La communication des détenus avec l’extérieur est strictement réglementée !
: avant une condamnation, leur courrier est contrôlé par le juge et l’administration pénitentiaire, et il leur est impossible de téléphoner. Après condamnation, ils peuvent, en respectant le règlement de l’établissement, utiliser les cabines mises à leur disposition, mais ne peuvent en aucun cas avoir accès à internet.

En octobre 2010, une enquête avait été ouverte à Villeneuve-lès-Maguelone où sept détenus avaient une page Facebook : l’un d’eux s’en servait même pour s’y livrer à un trafic de stupéfiants. Faute de résultat, l'enquête a été classée sans suite.
Le 24 juin 2010, Jean-Pierre Grand avait posé à l'Assemblée nationale une question orale sans débat sur la situation à la maison d'arrêt de Villeneuve lès Maguelone et en particulier sur la violence au sein du quartier des mineurs.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):