POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 17 janvier 2012

Sarkozy, victime du délit de faciès ?

Le "politiquement correct" expliqué aux Nuls

Le droit à la différence

Interdiction absolue de railler l'accent au couteau de la norvégienne bi-nationale: ça ne nous regarde pas, si elle est candidate à l'Elysée ?



Et des petits gros complexés au régime sans sel...
Omission "juste", révélatrice de l'hégémonie socialiste sur les media soucieux d'équité et de vertu !


Mais la condamnation de la discrimination physique admet des exceptions...

Ici, ...parce que les drapeaux sont immenses ?








En revanche, il serait du plus mauvais goût de mentionner un cheveu sur la langue, un bec de lièvre, une coquetterie dans le regard ou un décollement des oreilles.

Et la discrimination raciale souffre quelques tolérances bien ciblées

Insoupçonnables de discriminations du fait de leur "raison sociale", SOS Racisme et le MRAP valident quelques cas d'espèce.

Nos humoristes ne tombent pas sous le coup de la loi: vive la niche républicaine de la liberté d'expression...

Déjà la discrimination à l'embauche des présidents sortants ?
La Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) pourrait être consultée, mais la Ligue des droits de l'homme donnerait-elle son aval sans qu'on sollicite son avis...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):