POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

samedi 28 janvier 2012

Hollande: confession d'un fonctionnaire nostalgique, candidat à la présidence

Hollande, jeune, s'était choisi d'aller pantoufler à la Cour des Comptes

VOIR et ENTENDRE son jugement sur les magistrats d'un grand corps de l'Etat:

La Confession d'un enfant du siècle

Le petit François passe son enfance dans une petite ville résidentielle bourgeoise sur les hauteurs de Rouen, où il est élève au pensionnat Jean-Baptiste-de-La-Salle de Rouen.

Au premier trimestre 1968, son père, mal considéré du fait de sa proximité avec Jean-Louis Tixier-Vignancour et l'OAS, vend sa clinique, ses appartements du Clos du Hamel, la maison de famille de Bois-Guillaume et déménage avec sa famille à Neuilly-sur-Seine, où il se lance dans l'immobilier.

En 1976, il est exempté de service militaire à cause de sa myopie lors de ses " trois jours " au fort de Vincennes, mais obtient l'annulation de cette décision et de faire ses classes à l'école des officiers de ...Coëtquidan.en janvier 1977.

Il est dans la même chambrée que des nantis:

Jean-Pierre Jouyet, marié avec Brigitte Taittinger, une des petites-filles de Pierre Taittinger;
Michel Sapin (PS), né à Boulogne-Billancourt;
Jean-Michel Lambert, juge d'instruction de l'affaire Grégory, à 32 ans;
et Henri, comte de Castries, petit-fils de l'ancien ministre Pierre de Chevigné, descendant du marquis de Sade et président du directoire d’AXA.

Sorti 7e de l'ENA en 1980 (quand Marie-sEGOl'haine sortira 95e de la mêmepromotion), il choisit de ronronner à la Cour des comptes, comme auditeur...

1 commentaire :

  1. C'est ce qu'on appelle en langage populaire des planqués qui ont vaicu toute leur vie et se sont enrichis sur le dos des autres.

    Les hommes politiques et en particulier ceux de gauche n'ont aucun scrupule et font tous leurs coups en douce.
    L'argent des gens de droite sent mauvais mais le fric des gens de gauche sent bon.........Et des idiots tombent dans le panneau?

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):