POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 18 janvier 2012

Présidentielle: Mélenchon chasse sur les terres du PS

Mélenchon appelle la gauche du PS à voter pour le PCF
Le camarade-candidat du Front de gauche à l’Elysée, Jean-Luc Mélenchon, a invité mercredi la gauche du PS à voter communiste .


Après avoir raillé le redéploiement des 60.000 postes promis à l’éducation par leur candidat François Hollande, le candidat de l'extrême gauche salue la fronde des radicaux du PS emmenés par Henri Emmanuelli et Marie-Noëlle Lienemann et dont le p'tit Benoît Hamon s'est fait clairement le porte-parole: "Je suis très content que l’aile gauche du PS se réveille. Ils ont le sentiment qu’une certaine limite de l’inacceptable est franchi", a déclaré M. Mélenchon en déplacement à Metz.
"Je les encourage à continuer. Il faut que le candidat socialiste fasse avancer les idées de gauche : on a besoin d’éducation et cela ne coûte jamais trop cher", a assuré l’eurodéputé qui arrivait de Strasbourg.

"Je les félicite", a ajouté l’ex-membre du PS au sujet des membres de l’aile gauche de son ancien parti. "Je leur ai dit : si vous voulez rester fidèle à votre idéal socialiste, surtout vous la gauche du parti, il faut voter pour moi, qui suis resté longtemps dans vos rangs. Si je suis parti, c’est qu’il y a bien une raison ".


François Hollande a d'ailleurs senti le souffle du boulet

La "gauche molle" a adressé mercredi une "sévère mise au point" à son équipe de campagne lors d’une réunion de son conseil politique, après la critique par l’aile gauche du PS sur sa reculade relative aux 60.000 postes dans l’éducation.


Benoît Hamon a officialisé les divisions internes
Le porte-parole officiel du parti, et non pas des frondeurs
Henri Emmanuelli et Marie-Noëlle Lienemann, s’était indigné du fait que les "créations de 60.000 postes" se soldent finalement par un "rédéploiement" de postes existants aux dépens de secteurs encore non déterminés mais placés sous la menace d'un succès de la gauche au printemps...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):