POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 13 janvier 2012

AAA: ce qu'il faut savoir

Vendredi 13: Standard and Poor’s a abaissé la note de plusieurs pays d'Europe



Préméditation:
dans la nuit du 8 décembre 2011,
l'agence Standard & Poors avait diffusé une annonce de dégradation de la France,
par erreur



L’agence de notation Standard and Poor’s est passée à l'acte


Comme prévu depuis trois mois, Standard and Poor's a dégradé la note souveraine de plusieurs pays de la zone euro et la France ne fait pas exception.
Créée en 1941, cette agence d’évaluation financière américaine examine les dettes de 126 Etats, dont 12 depuis plus de 30 ans, mais ce n’est qu’au 1er janvier 1975 qu’elle s’est autorisée - parfois contre l’avis des principaux intéressés - à mesurer la capacité de remboursement d’un pays.
Et début août 2011,les Etats-Unis d'Obama ont été rétrogradés à la note "AA + ", rejoignant un club qui ne comptait qu’un deuxième comparse : la Belgique.Standard & Poor’s est la seule des trois "majors" à avoir rétrogradé les Etats-Unis. Ils font donc toujours partie du cercle restreint des "AAA" de l’américaine Moody’s et de la franco-Américaine Fitch.
Mi-octobre 2011, l'agence Moody's avait menacé de s'en prendre à son tour au triple A de la France, en annonçant qu'elle se donnait trois mois pour déterminer si la perspective "stable" de la note était toujours justifiée, au vu de la dégradation de la situation économique.

Même attendue, c'est une déception à droite, mais une satisfaction à gauche à cent jours de la Présidentielle.
Europe1.fr reprend les décisions prises par Standard and Poor’s:

Quels pays ont été dégradés ?
La France et l’Autriche sont les deux pays qui ont perdu leur triple A vendredi. Tous deux ont perdu le "graal" des finances publiques. Leur note est désormais abaissée d'un cran à AA+, avec perspective négative. Cette perspective négative signifie que l'agence envisage de dégrader à nouveau cette note à moyen terme. La chance de dégradation en 2012 ou 2013 est d'"au moins une sur trois".
Le Royaume Uni n'est pas membre de la zone euro.

Quelles sont les conséquences de cette baisse ?
Entreprises, banques, particuliers : tous sont touchés par la baisse de la note de la France d’un cran. Les collectivités locales devraient aussi voir leur note se dégrader. (Lire le détail des répercussions en

Quels pays conservent le triple A ?
Treize pays figurent encore dans le club très fermé des AAA des trois agences de notation Standard and Poor's, Moody's et Fitch : neuf en Europe et trois dans la zone euro. L’Allemagne, l’Australie, le Canada, le Danemark, la Finlande, Hong-Kong, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, Singapour, la Suède et la Suisse.
Pays moteur de l'Union européenne avec la France, l'Allemagne conserve son triple A avec une perspective stable.
A la vérité, ce décompte des pays est effectué à la louche
Ces neuf européens ne sont en fait que sept, puisque la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg forment une seule et même union économique, le Benelux (acronyme, en français, de Belgique, Néderland et Luxembourg) depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour former une entité économique plus forte face à des pays voisins beaucoup plus grands. A noter que la gauche française ne relève pas que Standard and Poor's accorde une prime au Bénélux dont le Luxembourg est accusé d'être un "paradis fiscal"...

La France peut-elle regagner son triple A ?
Il est possible, mais très difficile de regagner le précieux sésame. Pour cela, l’Hexagone devra réaliser d’importants efforts de redressements de ses finances publiques, mettre en place une vaste réflexion sur le modèle économique et le projet de société du pays tout en rééquilibrant son budget ou encore bénéficier d’un boom l'immobilier pour gonfler ses recettes fiscales.

Les pays de l'Europe du sud dans le collimateur des agences
?
Le Danemark, la Finlande et la Suède, le Canada ou encore l’Australie sont passés Leurs efforts leur ont valu de retrouver la note de AAA.
Fin septembre 2011, Fitch a abaissé la note souveraine de la Nouvelle-Zélande à AA, avant d’être rejoint par Standard & Poor’s.

Un nouveau plan d’austérité à prévoir en France ?
Malgré une chute de la note française, le ministre de l’Economie l’a assuré : le gouvernement ne prépare pas de nouveau plan de rigueur. "Ce n'est pas une question de rigueur budgétaire. Ce qui devait être fait a été fait et va se poursuivre", a affirmé François Baroin.

En charge pour les investisseurs d'évaluer la capacité des Etats ou des entreprises à honorer leur dette, les agences de notation sont accusées de dicter leur loi aux gouvernements de la zone euro, qui multiplient les gages de bonne volonté à l'égard des marchés pour ne pas mettre en péril le financement de leur dette.

2 commentaires :

  1. Bizarre cette avalanche de " mauvais coup " au moment où Nicolas Sarkozy recollait à " Flamby " dans les sondages. Les problèmes à l'IGS, l'affaire Karachi, les contrôles des comptes de campagne de 2007 du Président. Par contre, comme par hasard, silence radio sur Guérini, le Carlton de Lille, etc ... Sauf pour les crétins, la ficelle devient un peu grosse. Et on peut parier que ce n'est pas fini ....

    RépondreSupprimer
  2. "On s'en fout du triple A !" dit Nicol*s S*rkozy !
    PS Ça repart de plus belle en Libye...le PS recule devant rien, ils sont de tous les mauvais coups ! http://www.oblomov.fr/?p=5143&lang=fr

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):