POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 20 octobre 2007

Grève des transports: les syndicats s’aiguillent sur des voies différentes

Le retour à la normal n’est toujours pas garanti jusqu’à lundi !
Des difficultés subsistent samedi dans les transports en commun en raison de la grève corporatiste pour le maintien des régimes spéciaux de retraite.
Deux jours après la mobilisation de jeudi contre la réforme, notamment chez les cheminots bénéficiaires où on a enregistré 75% de grévistes, deux syndicats –FO et Sud-rail- ont maintenu samedi leur appel à la grève, entraînant des nuisances non négligeables à la SNCF et surtout à la RATP.

Concernant le métro, le trafic était redevenu normal -seulement dans l’après-midi- sur les lignes 1, 3bis, 4, 6, 7, 7bis, 8, 9, 11 et 14. Le trafic était quasi-normal sur la ligne 6. Trois rames sur quatre circulaient sur la ligne 2, deux rames sur trois sur la ligne 5, une rame sur deux sur les lignes 3, 12 et 13 et une rame sur trois sur la ligne 10. 50% du trafic n’est pas une avancée satisfaisante, deux jours plus tard.
Le trafic est revenu quasiment à la normale sur la ligne A du RER. En revanche, le service n'était toujours pas assuré sur la ligne B en début d’après midi: les interconnections avec Nanterre-Préfecture et à la gare du Nord sont toujours suspendues.
Pour les bus et les tramways, la situation connaissait une amélioration sensible dans l'après-midi et la SNCF et la RATP se sont résolus à assurer l'acheminement des supporters au Stade de France à Saint-Denis (ligne B du RER), près de Paris, pour la finale de la Coupe du monde de rugby entre l'Afrique du Sud et l'Angleterre qui doit débuter à 21h00.
La RATP propose deux solutions aux voyageurs qui veulent se rendre au Stade de France. Elle leur conseillait de contourner les difficultés créées par les privilégiés en empruntant la ligne 13 qui assurera "une offre maximum" ou en empruntant les lignes 4 et 5 afin de rejoindre la station Gare du Nord et les RER B et D. C’est simple et acceptable?
En milieu d'après-midi, le trafic devrait être revenu à la normale pour les TGV et les trains Corail à l'exception de quelques liaisons TGV province-province, où on recense un train sur deux. Rien n’est sûr, hormis que la consigne des radicaux consiste à faire croire que tout baigne maintenant !
D’ailleurs, le trafic sur les lignes transiliennes oscille entre un train sur deux (50%) et un train sur trois (30%) : c’est galette?
En revanche, concernant les transports régionaux, le trafic des TER est désormais revenu à la normale.
Lundi, le suspense continue!
La SNCF a annoncé qu'aucun train ne circulera entre Châtelet et la gare du Nord sur les lignes B et D. Retour à la normale, affirme certains organes de presse irresponsables qui font peu cas des usagers, leurs concitoyens.On ne peut imaginer qu’ils participent à l’entretien du désordre, n’est-ce pas ?
Les syndicats de transports doivent se retrouver lundi pour décider d'une éventuelle suite au mouvement. A l'appel de Sud Rail et de Force Ouvrière, les cheminots de Marseille (et de Miramas, foyer traditionnel de la contestation extrémiste) ont décidé samedi de reconduire le mouvement de grève jusqu'à lundi matin, a annoncé l'organisation syndicale en pointe, Sud Rail, dans un communiqué. C’est galette ou c’est galère ?
"Les cheminots entendent donner un signe fort à l'ensemble des organisations syndicales qui se réuniront nationalement le 22 octobre pour qu'elles déterminent une nouvelle action nationale reconductible", peut-on lire dans le communiqué. Et les usagers, ils comptent pour du beurre dans les épinards des cheminots ?
Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a proposé de recevoir les organisations syndicales à nouveau la semaine prochaine pour discuter de la réforme.
Le Premier ministre, François Fillon, a déclaré vendredi que l'allongement à 40 ans de la durée de cotisation était un sujet "qui n'était pas négociable". Question de respect pour les autres français qui n’ont pas de trains à bloquer pour s’opposer à la réforme d’un système de retraite suranné, de l’avis général , et non viable. Mais il a précisé que le gouvernement était prêt à discuter des modalités, notamment le délai pour l'alignement des régimes spéciaux sur le régime de la fonction publique. Les inégalités entre les Français vont-elles durer encore longtemps sous la pression syndicale ? Position indéfendable !
Pierre Mongin, président de la RATP, s'est lui dit prêt à ré-ouvrir la discussion dans l'entreprise, dès la semaine prochaine, sur "l'allongement progressif de la durée de vie professionnelle", selon un communiqué publié samedi par la RATP.
Les agents de conduite ont déjà fait bande à part et négocié avec la SNCF ! Ils ont obtenu un appel à la reprise du travail de la FGAAC (voir libellés PaSiDupes), majoritaire chez les conducteurs SNCF. Cet accord a été dénoncé par d'autres organisations syndicales et en particulier par la CGT, majoritaire.
5% de grévistes sur le plan national, selon la SNCF, rendent la vie dure à la vaste majorité de leurs concitoyens pour des rivalités intersyndicales internes !
---------------------------------------------------
N.B.
Aux dernières élections professionnelles à la SNCF, SUD Rail est passé de la 2e à la 3e position au niveau national, tous collèges confondus (Elections des Délégués du Personnel) avec 14,51% des suffrages, derrière la CGT (43,24%) et l’UNSA (14,64%). Sa campagne avait particulièrement porté sur la défense des services publics (crédible en effet, au regard de la grève du 18 octobre 2007 !), des acquis sociaux de la profession (ce qui s’appelle des ‘privilèges’) et du système des retraites (situation quasiment unique et injuste). Maintenant, son attitude intransigeante est clairement une tentative pour reprendre la 2° place sur l’UNSA.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):