POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 17 octobre 2007

Grèves des enseignants : consignes républicaines ?

Ont-ils tous les droits et celui de n'avoir rien à cirer de nos gosses?
Quelles sont les consignes syndicales (SNuipp) aux professeurs des écoles?

Qui peut faire grève ?
L’ensemble des instituteurs et des professeurs des écoles, titulaires, non-titulaires, vacataires, en formation, en stage, IMFAIEN , assistants d’éducation et aides-éducateurs. Les directeurs d’école peuvent faire grève car ils ne sont ni chefs d’établissement, ni fonctionnaires d’autorité. Droit de grève = écoles mortes.
Résistez aux tentatives d’intimidation ! Paranoïa !
N’accordez aucun crédit aux communiqués relayés par les radios et les télés indiquant que l’accueil doit toujours être assuré. La confiance règne!
Les pressions exercées par tel ou tel membre de l’Administration pour tenter de faire maintenir l’école ouverte sont des abus de pouvoir. Seul le préfet pourrait procéder à une réquisition (écrite et nominative) et cela ne s’est jamais fait. L’Inspecteur d’Académie n’a pas ce pouvoir ! Le pouvoir aux seuls syndicats = dictature des syndicats !
Bien sûr, le succès massif d’une grève est la meilleure garantie contre les pressions qui pourraient s’exercer sur un ou des grévistes. Chantage !
Avant la grève
Les grévistes informent les familles dès que possible et au plus tard la veille, par écrit, qu’il n’y aura pas classe. Mettre les familles au pied du mur, la veille, pourquoi pas !
Ils en informent également le directeur et tous ceux qui sont concernés par l’organisation d’une activité impliquant la participation des enfants (cantine, étude surveillée, piscine, etc ...) Respect des enfants et des parents ! RESF va logiquement râler : le réseau extrémiste n’aime pas que les enfants soient privés de cantines, à la dernière minute, ni que des chefs d’établissement en refuse l’accès. Vous allez les entendre ? Pas de danger : ce sont les mêmes qui autorisent ou interdisent, en fonction des circonstances.
Une information plus complète peut être diffusée (raison et objectifs de l’arrêt de travail). Si un courrier de cette nature est confié aux enfants, veiller à cacheter ou agrafer le pli.
S’il y a des non-grévistes : La surveillance de tous les élèves présents leur incombe. La veille, les directeurs grévistes afficheront un tableau des services qui devront être assurés par les collègues présents (accueil, récré, cantine, garderie ou étude ...) et en faire signer l’original par les intéressés. Les grévistes sont sanctionnés et les sur-effectifs ne les dérangent plus …
Si tous les maîtres sont grévistes : L’école est fermée à clef, afin que nul ne puisse y pénétrer et en particulier qu’aucun parent ne puisse y laisser un élève. Les parents risquent-ils d'être accusés d’abandon d’enfant ? Que dire alors de leurs maîtres?
Apposer à l’entrée une affiche annonçant : Ecole en grève, pas de classe et si nécessaire ajouter "ni cantine, ni étude". Peut-on ajouter : ‘Débrouillez-vous ; on n’en à rien à faire ! » ?
Prévenir le maire. En aucun cas le directeur, pas plus que les adjoints, n’est tenu d’être sur place s’il est gréviste. ‘J’veux pas savoir !

Pendant la grève.
Vous n’avez pas à répondre aux demandes des autorités (administratives, gendarmerie ou renseignements généraux) sur la situation de l’école (nombre ou identité des grévistes). Blackout : des oreilles ennemies vous écoutent ?
Nous faire connaître (au SNuipp) le nombre et le pourcentage des grévistes au 05 56 31 26 63, Fax 05 56 31 23 19. L’information circule à sens unique : l’école est aux mains des extrémistes ! Les malades sont déclarés grévistes: l'erreur est humaine et syndicale...
Nous signaler également tout incident ou tentative de pression pour que nous réagissions immédiatement. La dénonciation est ainsi encouragée ? Rasera-t-on les coupables ?

Après la grève
Les grévistes ne doivent remplir aucun état ou enquête, ne s’inscrivent sur aucune liste. Les directeurs n’ont pas à participer au recensement des non-grévistes, il appartient à ces derniers de gérer les documents envoyés par les I.A. Volonté de dialogue : les collègues enseignants- chefs d’établissement sont des patrons désignés comme l'ennemi du peuple !
Nous transmettre immédiatement tout courrier problématique. Climat de crise ! Conscience d'être les mâîtres de l'Education nationale
Responsabilité des directeurs. Le seul texte ayant jamais existé (circ. 81-181 de mars 81) a été abrogé. Si un service municipal a pu être mis en place en accord avec le directeur, le maire peut faire surveiller les enfants par du personnel municipal. [Compétent ? Toujours autant qu’un enseignant ?] Si aucun service de ce type n’existe, le maire, responsable de la sécurité sur la voie publique doit prendre toute mesure nécessaire à la protection des enfants que les familles présenteraient malgré tout à l’école. [L’école n’est plus un hâvre de paix ; elle est assimilée à la voie publique].
Ecole publique et laïque, école de la rue…
Et dans l'école privée, c'est mieux? Plus respectueux? Plus responsable?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):