POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 19 octobre 2007

Raffarin condamne la grève du 18 octobre

Grève pour la défense de privilèges anti-démocratiques
Mercredi, à la veille du mouvement syndical dans les transports, l'énergie et la fonction publique, l’ex-Premier ministre de Jacques Chirac, Jean-Pierre Raffarin, actuel premier vice-président du conseil national de l'UMP, a déploré le blocage du pays par des grévistes, tandis que Hollande, le futur ex-Premier secrétaire socialiste donnait finalement son onction aux syndicats conservateurs et aux derniers régimes spéciaux de retraite, malgré l'accord du PS sur la nécessité de les réformer!...
"Il y a quelque chose d'archaïque aujourd'hui à bloquer massivement toute l'activité d'un pays", a déclaré J.-P. Raffarin sur Europe 1, soulignant qu'"on appauvrit globalement le pays".
Coût pour la SNCF: 200.000 millions d’euros!
Les collectifs de sans papiers, DAL et le réseau ESF ne vont pas manquer de s’unir à la LDH (Ligue des droits de l’Homme) si elle observait -pour le regretter-que ce gaspillage aurait pu être évité et aurait alors permis de loger des immigrants sans papiers et peut-être même des défavorisés avec papiers…
Mais quel sera le coût pour l'ensemble de l'économie française? Faudra-t-il augmenter le prix des billets pour éponger cette gabegie syndicale? Alors les plus défavorisés seraient lourdement pénalisés par les syndicats conservateurs du secteur public, dont le principal souci est leur intérêt privé! Sont-ils en même temps contre une privatisation du réseau ferroviaire? Ce sera l'objet d'une prochaine grève...
Le responsable UMP a ajouté : "Je comprends qu'ils (les syndicats) marquent le coup mais je ne pense pas que cela doivent durer". L’économie nationale se passerait bien en effet de coups de sang de la part du dernier carré de privilégiés qui ont l’impudeur de nuire à une majorité de concitoyens pour défendre leur régime de retraite inégalitaire.
Les fédérations des transports, de l'énergie, et certaines fédérations de fonctionnaires avaient lancé des appels divers à la grève qui devraient se traduire par de fortes perturbations dans les transports. Elles protestent notamment contre la suppression des régimes spéciaux de retraite, mais ajoutent la fusion GDF-Suez, et les suppressions de postes dans la fonction publique, pour noyer le poisson et maquiller une action parfaitement anti-démocratique.
Les Français désapprouvent massivement.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):